Connexion
/ Inscription
Mon espace

La volatilité est-elle de retour sur les marchés agricoles Russes ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les différentes mesures mises en place par la Russie pour contenir la hausse des cours sur son marché intérieur ralentissent les exportations de blé sur la scène internationale.

La volatilité est de retour sur le marché du blé : dans le pricing des options, elle est passée de 20 à 30% en une semaine. « Cette volatilité est liée au contexte russe, au positionnement des fonds en tant que valeur refuge face à la baisse du prix du baril et à un marché extrêmement étroit de fin d’année » analyse Michel Portier, directeur général du cabinet de conseil Agritel.
Depuis l’embargo décidé par la Russie sur l’importation de nombreux produits agroalimentaires de l’Occident, on assiste à une flambée des cours des denrées de base dans le panier de la ménagère russe. Le prix du pain en Russie a augmenté de 10% sur un mois et celui du sarrasin de 54%. En novembre, l'inflation sur les produits alimentaires russes est à + 13%.

La dévaluation du rouble, qui a perdu environ 50% de sa valeur depuis le début de l’année, incite les producteurs de céréales à faire de la rétention à la vente pour se protéger. Les agriculteurs russes préfèrent, dans la mesure de leurs moyens, détenir de la marchandise physique négociable en dollars, plutôt qu’une monnaie dévaluée dans ses comptes. La Russie prend donc des mesures limitant les exportations. « En durcissant ses contrôles sanitaires et en limitant l’octroi des certificats exports, le Gouvernement russe souhaite augmenter son offre sur son marché intérieur, espérant ainsi faire chuter les cours. », explique Michel Portier.

Face à cette perturbation des flux internationaux, les traders se voient contraints de racheter des positions vendeuses prises auparavant, créant une hausse des cours, notamment sur les marchés financiers. Cela a eu pour conséquence de voir les cotations rapprochées en blé sur Euronext progresser de manière sensible : la journée de jeudi a par exemple vu les prix augmenter de 10 euros la tonne en début de journée, avant de se replier. « Nous n’assistons pas à une perte de volume total, mais à un manque de disponibilités en rapproché, disponibilités qui se retrouveront tôt ou tard cependant sur le marché. » souligne Michel Portier.

Il n’est pas certain que ces mesures soient efficaces, car elles jettent le trouble dans toute la filière et décrédibilisent la Russie en tant qu’acteur fiable dans le commerce international. Pour Michel Portier, « si ces différents éléments viennent agiter les marchés et engendrer une hausse des cours du blé, la pérennité de cette dernière est loin d’être acquise, à moins que les affres de l’hiver ne viennent à un moment ou un autre détruire définitivement le volume disponible ».

Une fois de plus, l’analyse des bilans, bien que nécessaire, est insuffisante pour étudier la dynamique de la structure des cours des matières premières, la géopolitique s’invitant à la table des traders internationaux.

www.agritel.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...