Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les 101 mots de l’immobilier : Bien comprendre pour mieux s’entendre

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. C’est la conviction de Jean-François Buet, le président de la FNAIM, qui s’est attelé à la rédaction de l’ouvrage « Les 101 mots de l’immobilier, à l’usage de tous ».

L’idée du livre lui est venue d’un constat. « Au cours de mes trente années d’expérience professionnelle, en tant qu’agent immobilier et comme chef d’entreprise, je me suis rendu compte que bon nombre de nos difficultés puisaient leur source dans l’incompréhension ou la mauvaise interprétation d’un terme. Des mots les plus simples jusqu’au jargon du métier, le vocabulaire peut être un terrain miné » précise-t-il.

Dans toute opération immobilière, trois parties sont impliquées : le vendeur, l’intermédiaire et l’acheteur. Pour les particuliers mal informés, l’immobilier peut faire penser à une nébuleuse.
Il est donc primordial que chacun accorde la même signification au vocabulaire employé et que tous les acteurs du secteur adoptent le même langage. En illustration de ce principe, et à titre d’exemple parmi les 101 mots, l’ouvrage apporte son éclairage sur :
- les honoraires d’agence, correspondant à la rémunération d’un service fourni par un professionnel. Oublier les termes de frais ou commission
- ne pas confondre caution et dépôt de garantie
- parler de parc existant et non de parc ancien dès lors que tout immeuble neuf perd ce statut le lendemain même de sa livraison, à quelques détails fiscaux prêts
- acheter ou louer : l’éternelle question…
- équilibre entre locataire et propriétaire
- ne pas mélanger plus-value, valeur, rentabilité, rendement.

« Les 101 mots de l’immobilier à l’usage de tous », mis en vente auprès du grand public à partir du 31 décembre prochain est disponible dans le réseau des librairies (traditionnelles et en ligne).

Editeur : Archibooks + Sautereau Editeur
Format : 10 x 21 - 80 pages - 12,90€
Diffusion / Distribution : Géodif / Sodif
ISBN : 978-2-35733-292-8

http://www.fnaim.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...