Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les 101 mots de l’immobilier : Bien comprendre pour mieux s’entendre

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. C’est la conviction de Jean-François Buet, le président de la FNAIM, qui s’est attelé à la rédaction de l’ouvrage « Les 101 mots de l’immobilier, à l’usage de tous ».

L’idée du livre lui est venue d’un constat. « Au cours de mes trente années d’expérience professionnelle, en tant qu’agent immobilier et comme chef d’entreprise, je me suis rendu compte que bon nombre de nos difficultés puisaient leur source dans l’incompréhension ou la mauvaise interprétation d’un terme. Des mots les plus simples jusqu’au jargon du métier, le vocabulaire peut être un terrain miné » précise-t-il.

Dans toute opération immobilière, trois parties sont impliquées : le vendeur, l’intermédiaire et l’acheteur. Pour les particuliers mal informés, l’immobilier peut faire penser à une nébuleuse.
Il est donc primordial que chacun accorde la même signification au vocabulaire employé et que tous les acteurs du secteur adoptent le même langage. En illustration de ce principe, et à titre d’exemple parmi les 101 mots, l’ouvrage apporte son éclairage sur :
- les honoraires d’agence, correspondant à la rémunération d’un service fourni par un professionnel. Oublier les termes de frais ou commission
- ne pas confondre caution et dépôt de garantie
- parler de parc existant et non de parc ancien dès lors que tout immeuble neuf perd ce statut le lendemain même de sa livraison, à quelques détails fiscaux prêts
- acheter ou louer : l’éternelle question…
- équilibre entre locataire et propriétaire
- ne pas mélanger plus-value, valeur, rentabilité, rendement.

« Les 101 mots de l’immobilier à l’usage de tous », mis en vente auprès du grand public à partir du 31 décembre prochain est disponible dans le réseau des librairies (traditionnelles et en ligne).

Editeur : Archibooks + Sautereau Editeur
Format : 10 x 21 - 80 pages - 12,90€
Diffusion / Distribution : Géodif / Sodif
ISBN : 978-2-35733-292-8

http://www.fnaim.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...