Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’Edito Décembre 2014 de David Charlet

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Les fêtes de fin d’année approchent et nous restons dans l’attente de la proposition de texte de l’ESMA, qui doit décider de l’interprétation de la Directive Marché Intermédiation Financière donc, de nos modes de fonctionnement, de facturation et de rémunération. De la teneur de ce texte dépend l’avenir de centaines de milliers de professionnels à travers l’Europe et le bon ou le mauvais accompagnement de millions d’épargnants.

Pour cette raison, j’ai voulu, comme Président de la Fédération Européenne de nos métiers (FECIF), que nous tenions pour la première fois meeting public, le 3 décembre dernier en plein cœur de Bruxelles et que nous rencontrions le lendemain les équipes de 3 députés européens notables.

Pour cette raison également, il me semble important que soit relayé le débat que nous organisons le 17 décembre, qui réunira les 3 Présidents français d’organisations européennes qui représentent les épargnants, le monde de la gestion et nous, qualifiés d’intermédiaires/conseils. Il est dommage que certains ne relayent pas cela en ces moments de négociations et ne tiennent pas compte de ce qui a été et sera dit dans ces réunions ou conférences. D’un point de vue plus national, l’ANACOFI a encore gagné en représentativité, du fait peut-être, d’une augmentation du nombre de ses membres, qui représente les 2/3 de la croissance 2014 du volume des entreprises syndiqués CIF et a priori non CIF, au moins dans 2 autres domaines (cf. Com. de Presse du 27 Novembre). Les invitations à venir discuter dans tel ou tel Ministère ou Autorités se font indéniablement plus nombreuses.

Après plus d‘un an de travail, l’AMF a reconduit l’agrément de l’ANACOFI-CIF. A côté de quelques ajouts de contraintes, elle a permis de nombreuses améliorations dont certaines que nous réclamions depuis des années. Nos membres sont invités à prendre connaissance des documents que nous allons leur envoyer ou mettre à leur disposition. Le résultat final devrait les satisfaire. On peut déjà noter la modification du système de prise en compte des formations et la diminution massive du volume imposé annuellement ou bien encore, qu’à terme, la gestion des dossiers sera quasiment numérique simplifiée.

Dans la foulée de notre agrément, tirant les mêmes constats des négociations des derniers mois que d’autres, nous avons proposé aux Présidents des organisations CIF de se réunir périodiquement. Nous les avons invités pour une première réunion de mise en place de ce qui pourrait être un moyen de concertation fort, ouvert s’ils le souhaitent vers les univers du courtage.

Cette fin d’année chargée mais positive est cependant assombrie par quelques incidents de marché. Comment ne pas parler d’Aristophil ou des bruits autour de quelques segments précis. Sur tous ces sujets nous restons vigilants et actifs quand c’est nécessaire, au travers de nos commissions de suivi (par exemple LMP/LMNP actuellement et Girardin en 2013/début 2014) ou au sein du Conseil d’Administration (Aristophil).

Dans l’attente des décisions de l’ESMA, je vous souhaite à tous de Bonnes fêtes de fin d’Année.

David Charlet
President de l’ANACOFI

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation