Connexion
/ Inscription
Mon espace

Matières premières agricoles : le soja entraîne les cours à la hausse

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Renversante. C’est le qualificatif qui pourrait être attribué à l’année 2014 pour les marchés des matières premières agricoles. Des récoltes jamais vues en volume, un contexte géopolitique complexe, des conditions climatiques désastreuses au moment des récoltes … 2014 est une succession de rebondissements. A un mois de la fin de l’année, un nouveau bouleversement surgit.

Depuis un peu plus d’un mois, le marché des matières premières, habituellement tiré par le blé ou le maïs, est mené par les cours de soja, et principalement par le tourteau. « En octobre, la Chine a importé des volumes records de soja, devenant le driver des marchés : une situation rare, analyse Michel Portier, directeur général du cabinet de conseil Agritel. La Chine, premier importateur de soja au monde, absorbe 60% des échanges mondiaux. « Cette augmentation des importations a donc positionné le soja comme un élément central des commodities », complète Michel Portier.

Un nouvel élément est venu s’ajouter : la Chine a annoncé la baisse de ses taux d’intérêts. Soucieuse du ralentissement de son économie, avec des prévisions de croissance de 7,3% pour cette année contre 7,7% en 2013, la Chine souhaite stimuler la demande et les investissements, dans un contexte de croissance économique mondiale dont les dernières projections sont en repli de 0,1%. « La baisse des taux d’intérêts va entrainer une hausse des importations de soja, déjà exceptionnelles » complète Michel Portier.

Conséquences de cette position inhabituelle du tourteau de soja : Les prix des matières premières agricoles, qui sauf exception plongeaient depuis les récoltes records de cet été, commencent à remonter, tirés par une demande croissante. Ainsi le blé a rebondi de 15% depuis le 1er octobre et le maïs de 7%. Pour Michel Portier : « L’approche du nouvel an chinois, synonyme d’augmentation de la consommation, laisse présager la poursuite de cette tendance haussière sur le soja ».

www.agritel.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....