Connexion
/ Inscription
Mon espace

Former les forces de l'ordre pour mieux combattre le trafic d'espèces sauvages

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Un atelier de formation destiné à développer les compétences des officiers des forces de l'ordre de plusieurs pays en matière de lutte contre le trafic d'espèces sauvages s'est ouvert le 17 novembre dernier à Addis Abeba, en Éthiopie.

Organisé conjointement par l'Autorité éthiopienne pour la conservation de la faune sauvage (EWCA), IFAW (Fonds international pour la protection des animaux), l'African Wildlife Foundation (AWF), la Freeland Foundationet l'équipe spéciale de l'Accord de Lusaka (LATF), cet atelier a pour but de transmettre aux officiers d'INTERPOL, aux agents des douanes responsables de la faune sauvage et auxautoritésde gestion de la CITES les compétences nécessaires à la prévention du trafic de faunesauvage. L'atelier accueille des participants venus du Kenya, d'Ouganda, d'Éthiopie, de Somalie, de Tanzanie, du Yémen, d'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, d'Oman et de Jordanie.

Cette formation s'inscrit dans une stratégie globale visant à appuyer les forces de l'ordre dans leur combat contre la criminalité faunique au niveau régional par le développement de réseaux d'application de la loi. Ce travail est placé sous l'égide du programme ARREST (Africa's Regional Response to Endangered Species Trafficking, Programme régional de lutte contre le trafic d'espèces en danger d'Afrique) et il est mis en œuvre par le biais d'un partenariat entre IFAW, l'African Wildlife Foundation et la Freeland Foundation et avec le soutien du Bureau international des stupéfiants et de l'application de la loi du département d'État des États-Unis.

L'objectif de la formation est de mieux préparer les officiers des forces de l'ordre des États de la Corne de l'Afrique, d'Afrique de l'est et de la péninsule arabique à lutter contre le trafic d'espèces sauvages et à mieux détecter les cas d'infraction. Lors de sessions interactives, les formateurs enseigneront les compétences de terrain requises pour identifier et prendre en charge les espèces communément trafiquées dans ces régions. Cet atelier mettra l'accent sur le statut commercial de ces espèces, sur la criminalité faunique et sa répression, sur les conventions et les organisations régissant le commerce international et sur la coopération inter-agences afin d'améliorer l'échange d'informations à l'échelle régionale et mondiale.

L'AWF, l'un des partenaires du programme ARREST, a organisé des formations similaires dans d'autres pays afin de renforcer la collaboration dans la lutte contre le trafic d'espèces sauvages à l'intérieur et au-delà des frontières.

Patrick Bergin, Directeur général de l'African Wildlife Foundation, explique : « La criminalité faunique est un problème local, régional et international, et elle doit donc être combattue à chacun de ces niveaux. Des partenariats efficaces entre les agences internationales, les autorités de protection de la faune sauvage et les associations seront indispensables pour mettre un terme à ce trafic. »

Brassantplusieurs milliards de dollars chaque année, le trafic de faune sauvageest aujourd'hui l'une desactivitéscriminelles les plus lucratives au monde derrière le trafic de drogues, le blanchiment d'argent etla contrefaçon. Selon lerapport d'IFAW  La Nature du crime : répercussions du commerce illicite d'espèces sauvages sur la sécurité mondiale, la contrebande d'ivoire et le commerce d'espècesde faune sauvagesont liés à d'autres formes de crime organisé tels que le terrorisme, le trafic d'armes et le trafic de drogues. L'Éthiopie,dont les stocks d'ivoire confisqués s'élèveraient à 6,3 tonnes, est devenuel'une des principales plaques tournantes du trafic d'ivoireau cours des dernières années.

Pour en savoir plus : ifaw.org / ewca.gov.et

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...