Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les professionnels de l’immobilier face à la loi ALUR…

BE - Culture & Société
ABONNÉS

… fil rouge du Congrès de l’Immobilier FNAIM 2014, qui se tiendra les lundi 8 et mardi 9 décembre prochains au Palais des Congrès de la Porte Maillot à Paris. Il accueillera tous les professionnels de l’immobilier et acteurs du logement : agents, marchands de biens, gestionnaires, diagnostiqueurs, experts, syndics, spécialistes de la location saisonnière, etc.

Deux sessions de formations spécifiques loi ALUR sont programmées lors du Congrès le lundi 8 décembre :

- 13h / 13h45 : Loi ALUR, syndic et gestion
- 17h30 / 18h30 : Loi ALUR, transaction

Inscription aux sessions animées par les formateurs de l’Ecole Supérieur de l’Immobilier (nombre de places limitées) :
01 44 20 77 83 ou réserver sur fcontinue@fnaim.fr 

 

La participation aux cessions est possible après inscription au Congrès sur www.congresdelimmobilierfnaim2014.com. Un certificat de formation sera remis aux participants.


La loi ALUR va entraîner de profonds bouleversements pour les professionnels encore dans l’attente de nombreux décrets d’application. C'est pourquoi la FNAIM a déployé un vaste plan d’information et de formation ouvert aux professionnels et à leurs collaborateurs. Plus de 7 000 personnes ont participé à ces journées partout en France. « Nous nous félicitons que le projet ait intégré de nombreuses propositions de la Fédération qui a su être le relais des réseaux, des groupes et de milliers de professionnels, explique Jean-François Buet, président de FNAIM. S’il avait été adopté tel quel, il aurait balayé des milliers d’entreprises et d’emplois. La concertation qui a duré plus de 18 mois, a eu la vertu de rassembler très largement la profession derrière des propositions de notre Fédération. »

Sont ainsi désormais inscrites dans la loi : l’obligation de formation pour toute personne titulaire ou non de la carte professionnelle mais exerçant une activité liée à l’immobilier, l’instauration du Conseil national de la gestion et de la transaction immobilières, la création de la Carte G pour les syndics, ou encore le maintien du mandat exclusif...
« Nous ne considérons pas que notre action de simplification de la loi est terminée, poursuit Jean-François Buet. Une plus grande lisibilité de la réglementation est absolument nécessaire au rétablissement de la confiance sur un marché durement éprouvé par la crise. Rappelons que les professionnels assurent 40% des locations, 60% des transactions immobilières et 90% des gestions de copropriétés. Les pouvoirs publics ont compris qu’il était indispensable de travailler avec les professionnels de terrain pour améliorer le système dans son ensemble».

 

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...