Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le CIR efficace pour l’innovation et la compétitivité des entreprises

A la une - La Bulle des Entrepreneurs
ABONNÉS

ACIES Consulting Group, cabinet de conseil spécialisé en Recherche et Innovation, publie son Observatoire du CIR*, édition 2014, enrichi de données et d’indicateurs inédits, confirmant ainsi le rôle capital du CRI (Crédit d’Impôt Recherche pour les entreprises). Grâce à son efficacité et à son impact positif sur la recherche, les investissements en R&D des entreprises françaises sont en forte augmentation. L’Observatoire démontre que le budget du CIR se stabilise, allant à l’encontre des idées reçues sur son coût pour l’État.

Un dispositif au budget maîtrisé

- Depuis 2010, le budget du CIR se stabilise : après une croissance de 9,6% en 2009 et de 7,6% en 2010, le montant du CIR n’a augmenté que de 2,3% en 2012. En 2011, le montant du CIR a même diminué de 0,8% en raison de nouvelles modalités de calcul forfaitaire des frais de fonctionnement, alors que la croissance de la dépense intérieure totale de R&D réalisée par les entreprises (DIRDE) progresse dans le même temps de 5,1%.

- Le nombre d’entreprises déclarantes, autour de 20 000, a cessé de progresser en 2012 : après avoir doublé entre 2007 et 2010, le nombre de déclarants n’a progressé que de 8% en 2011 et reste stable en 2012. Les nouveaux déclarants sont essentiellement des TPE et des PME dont les montants de R&D n’influent pas significativement sur l’évolution du budget global du CIR.


Un effet d’entraînement sur les dépenses de R&D des entreprises

-  Pour 1€ supplémentaire investi par l’État dans le CIR en 2012, les entreprises ont investi 1,5€ supplémentaire dans leurs dépenses de R&D : il s’agit d’un réel effet d’entraînement sur les dépenses de R&D des entreprises depuis 2011.

- Grâce au CIR, l’intensité de R&D des entreprises (leur dépense de R&D par rapport au PIB), a atteint son maximum historique en 2013 à 1,44% du PIB : l’industrie française est même l’une des plus intenses d’Europe en R&D ; elle est notamment plus intense en R&D que l’industrie allemande (dépenses de R&D de l’industrie exprimées en % de la valeur ajoutée brute du secteur).


Un dispositif bénéfique tant pour la recherche privée que pour la recherche publique

- 1 305 entreprises ont embauché de jeunes docteurs en 2012 : effectif des chercheurs en entreprise en progression de 22% entre 2008 et 2012, soit 28 000 emplois. Le CIR a fait de la France l’un des pays les plus compétitifs en la matière, devant les États-Unis, l’Allemagne ou le Canada. Le nombre de chercheurs employés dans le secteur public a également progressé de 3,2%, avec 3 100 emplois supplémentaires.

- 2 981 entreprises ont externalisé des travaux de R&D à des institutions publiques de recherche en 2012, soit presque deux fois plus qu’en 2008.

- En 2013, le nombre annuel de projets d’investissements étrangers dans des centres de R&D en France a été multiplié par 2,5 depuis 2008. La France est ainsi l’un des pays européens les plus attractifs pour les activités de R&D, avec le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Franck Debauge, animateur de L’Observatoire du CIR et Directeur associé d’ACIES Consulting Group explique notamment que : «… le CIR est un dispositif encore complexe pour les entreprises, comme le prouve l’augmentation des redressements. Le montant des rectifications du CIR a très fortement progressé en 2011 et 2012, pour atteindre près de 400 M€, soit 7,6% du montant total du CIR de l’année 2011. Ces évolutions sont le signe que les entreprises ont parfois du mal à bien comprendre ce dispositif et appellent d’après moi des mesures de simplification ».

* Observatoire du CIR-ACIES Consulting Group. Reposant uniquement sur des données officielles, L’Observatoire du CIR a pour vocation de partager les enjeux du CIR, rendre publics les véritables chiffres du CIR pour un analyse objective de son efficacité, et livrer une pluralité d’indicateurs de mesure. www.Observatoire-du-cir.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

A la une - La Bulle des Entrepreneurs
ABONNES
Nominations professionnels du droit

 Julie Spinelli, Associée chez ‘Le 16 Avocats’, cabinet spécialisé dans la prévention et la gestion des contentieux complexes en droit des affaires Agée de 37 ans, elle vient développer l’expertise du cabinet en arbitrage international et contentieux liés à l’arbitrage. Ayant exercé pendant plus de 10 ans au sein des équipes arbitrage international de Freshfields et du cabinet Derains & Gharavi International, Julie Spinelli s’est construit une solide expérience en conseillant de nombreuses...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
L’éducation financière des Français est insuffisante

Une étude de Legg Mason réalisée d'après un sondage mondial montre que les épargnants français gagnent en confiance et en appétit pour le risque, mais qu'ils doivent progresser en matière de formation financière. Impréparation notoire La sixième édition de l'étude annuelle Global Investment Survey de Legg Mason confirme le profil traditionnellement prudent des investisseurs français et leur préférence pour les marchés domestique et européen. « Elle révèle, toutefois, un regain d'optimisme en...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...