Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Infgraphie] Ce que coûte la santé aux entreprises ?

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Suite aux différentes études parues sur la prévention santé en entreprise pour réduire l’absentéisme, Chèque Santé revient sur les chiffres clés et les enjeux de la Santé en entreprise.

Absentéisme en entreprise : Selon le baromètre d’Alma Consulting paru en septembre 2014, le taux d’absentéisme des salariés dans le secteur privé en 2013 était de 15,6 jours par an en moyenne.

Constat pour les salariés : Derrière ce constat, l’état de santé des salariés apparaît comme la première cause d’absentéisme. Alors que 35% des Français couverts ou non par une mutuelle renoncent aux soins par manque de moyens et que 600€ par an en moyenne restent à la charge des ménages après remboursement ; quelles solutions existent ?

La santé, préoccupation quotidienne principale des Français

Selon le baromètre DOMPLUS BVA, la santé ou celle de leurs proches représente la première préoccupation des Français dans leur vie quotidienne (83% des répondants en 2014). Au-delà de cette problématique, 59% d’entre eux se déclarent préoccupés par les dépenses nécessaires pour se maintenir en bonne santé et le niveau de remboursement de leurs soins.

Selon une étude de l’Agence Européenne pour la santé et la sécurité au travail, 1€ investi dans la prévention équivaut à 13€ de bénéfice net.

Partant de ces constats, et alors que 70% des salariés considèrent que les entreprises joueront à l’avenir un rôle important en matière de santé, Chèque Santé fait le pari de la prévention en entreprise en proposant aux entreprises de miser sur le bien-être et la bonne santé de ses ressources humaines.

Comme le souligne Vincent Daffourd : « Employeurs et employés se rejoignent sur les bienfaits du bien-être en entreprise. Un salarié bien dans sa peau et en bonne santé est plus productif mais également plus volontaire dans son travail. Valoriser l’humain dans l’entreprise peut permettre de réduire l’absentéisme et engendrer une meilleure performance. Alors pourquoi s’en priver ? D’autant qu’une politique salariale responsable permet à l’entreprise de bénéficier d’une meilleure image et donc d’une plus grande attractivité auprès des partenaires, clients et personnels. »

Source : chequesante.com

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...