Connexion
/ Inscription
Mon espace

Statistiques d'activité du capital-investissement au 1er semestre 2014

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Résultats des statistiques professionnelles sur l’activité des acteurs français du capital-investissement au 1er semestre 2014 publiés par l’AFIC et Grant Thornton.

Michel Chabanel, Président de l’AFIC, souligne: « Malgré les difficultés de l’environnement économique, le capital-investissement français continue à apporter un soutien actif et en progression aux entreprises françaises. Au 1er semestre 2014, les records en nombre d’entreprises accompagnées et en montants investis dans le capital-développement, ainsi que la hausse des montants moyens alloués en capital-innovation sont des indicateurs très positifs. Pour autant, ceci ne saurait masquer que la stabilité des levées de fonds, bonne nouvelle en soit, ne permet pas de reconstituer les réserves de manière satisfaisante pour les investissements futurs. Un écart que vient creuser la faible allocation des compagnies d’assurance en capital-investissement. »


1/ Au 1er semestre 2014, 3,6 Md€ ont été investis (+39%  v/2013) dans 895 entreprises (+17 v/2013 et +8% /moyenne depuis 2006-2013) :

- Les montants investis l’ont été pour plus de la moitié dans de nouvelles entreprises (1,9 Md€).
- 85% des sociétés investies ont leur siège social en France (2,9 Md€).
- Les tickets inférieurs à 15 M€ ont représenté 96% des sociétés accompagnées.
- Le capital-développement est en très forte progression et affiche un record historique en nombre d’entreprises accompagnées (528) et son 2ème meilleur score en montants levés (1 Md€). Ceci est le fait d’un fort accroissement des financements inférieurs à 5M€ (452 M€ dans 483 entreprises / 285 M€ dans 343 entreprises v/2013) et à l’opposé de 4 grosses opérations pour 214 M€.
- Les entreprises accompagnées par le capital-innovation ont bénéficié de montants supérieurs. Les investissements de 5 à 30 M€ sont en forte hausse par rapport au 1er semestre 2013.


2/ Au 1er semestre 2014, 3,6 Md€ de capitaux ont été levés par les acteurs français du capital-investissement.

Ce semestre souligne la faiblesse des levées auprès des compagnies d’assurance et mutuelles qui représentent seulement 16% de la collecte, autant que les personnes physiques et les family offices, preuve pourtant de l’intérêt des particuliers pour le capital-investissement. Les entités du secteur public, et les fonds de fonds très largement alimentés par des capitaux étrangers, affichent une forte montée en puissance et apportent respectivement 25 et 23% des fonds collectés.
Les levées ont été réparties sur des fonds de taille moyenne tous inférieurs à 1 Md€, et ont chuté de plus de moitié hors d’Europe (11% de la collecte hors Europe v/ 2014 et 24% v/2013). La taille des fonds est discriminante pour accéder aux marchés internationaux ; les fonds inférieurs à 50 M€ ne lèvent que 4% de leurs capitaux hors de France, quand cette proportion est de 66% pour ceux supérieurs à 200 M€.


3/ Le marché des sorties affiche un double record au 1er semestre 2014, avec 563 cessions de participations, pour un montant de 3,6 Md€ en valeur historique.

Cette dynamique a été portée par un doublement du volume des sorties en capital-transmission (2,4 Md€ / 1,2 Md€ v/2013), et par des opérations supérieures à 100 M€ (1,8 Md€ / 0,7 Md€ v/2013). Elle résulte d’une très forte progression des montants de sortie auprès des industriels (102 cessions pour 1,2 Md€ / 98 cessions pour 0,4 Md€ v/2013).

Accéder à l’intégralité de l’étude :
http://www.afic.asso.fr/fr/les-chiffres-cles-du-capital-investissement/les-etudes-cles-du-capital-investissement.html

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Expatriés, les oubliés de Bercy ?

Tribune d'Olivier Grenon-Andrieu, président d'Equance Alors que les débats animent encore les bancs du Parlement en cette fin d'année, l'un des textes emblématiques du dernier trimestre, le projet de loi de finances 2019 (PLF) a été voté au Sénat en première lecture avant son retour devant l'Assemblé nationale actuellement. Les quelques 2 millions de français établis à l'étranger sont rejoints chaque année par 3% de nouveaux expatriés auxquels il convient d'ajouter environ 500 000 français non...