Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le contrat Madelin, Cardif Retraite Professionnels Plus, se complète d’une « Garantie de bonne fin ».

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Les contrats d’assurance retraite « Loi Madelin » permettent aux TNS de se constituer une épargne en vue de leur retraite, tout en déduisant de l’IRPP les cotisations versées sur ce contrat. En cas de décès du travailleur indépendant avant sa retraite, BNP Paribas Cardif s’engage à verser au bénéficiaire, généralement le conjoint, une rente calculée sur l’épargne-retraite que le TNS aurait normalement constituée jusqu’à son départ à la retraite.

La « Garantie de bonne fin », associée à la « Garantie exonération des cotisations » qui couvre le professionnel en cas d’interruption, apporte aux travailleurs indépendants une protection complète de leur projet d’épargne.

Un exemple de la « Garantie de bonne fin » : Pierre, boulanger, a souscrit un contrat Cardif Retraite Professionnels Plus avec l'option « Garantie de bonne fin » à l'âge de 40 ans.  Il verse des mensualités programmées de 500€ sur son contrat et décède à l'âge de 52 ans. Le départ à la retraite de Pierre était prévu à 63 ans, Marie, son épouse et bénéficiaire en cas de décès, percevra une rente calculée sur la base de l’épargne-retraite qu’aurait dû constituer Pierre s'il avait payé ses versements réguliers jusqu'à son départ en retraite, soit 138 000 €.

Ce montant correspond au capital constitué par Pierre à la date de son décès, soit 72 000 €, auquel s'ajoute le capital complémentaire offert par la « Garantie de bonne fin », soit 66 000 €. Marie aura la possibilité de demander à BNP Paribas Cardif le versement de sa rente dès ses 55 ans, rente qui s’élèvera à 3 500€ par an au lieu de 1 800€ si Pierre n'avait pas souscrit l’option « Garantie de bonne fin ».

Lire la suite...


Articles en relation