Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’attitude des Français et des investisseurs actifs face au financement des entreprises

BE - Culture & Société
ABONNÉS

La crise financière a rappelé le rôle majeur des comportements d’épargne et de placement des ménages dans l’équilibre de notre économie et plus particulièrement dans le financement des entreprises.
A quelques semaines du salon qui se tiendra les 21 & 22 novembre, au Palais des Congrès à Paris, Actionaria publie les résultats d’une enquête réalisée fin septembre/début octobre 2014 par l’institut OpinionWay auprès de 2 cibles :
- 1 030 individus représentatifs des Français
- 300 investisseurs actifs Français

Extrait des résultats :


1/ Critères de l’investissement en entreprise

Les Français sont particulièrement ouverts à l’investissement en entreprise dans les cas où cet investissement les impacterait directement.
Les investisseurs actifs, quant à eux, restent pour la plupart très attachés à l’investissement dans les grandes entreprises, dont les entreprises du CAC 40, et dans les entreprises non cotées.

- 39% des Français et 37% des investisseurs se disent enclins à investir dans une entreprise qu’ils seraient amenés à créer. 32% des Français et 49% des investisseurs actifs dans leur propre entreprise.
- 89% des investisseurs actifs auraient comme priorité l’investissement dans une entreprise du CAC 40 (27% pour les français) et 70% dans une entreprise non cotée en bourse (24% pour les Français).

L’étude ne fait pas ressortir de différence notoire quant à l’intérêt des Français et des investisseurs actifs pour l’investissement dans une PME cotée (respectivement 26% et 25%).


2/ Les raisons de l’investissement en entreprise

Pour les deux populations interrogées, la rentabilité apparaît comme le principal critère de décision en matière d’investissement dans une entreprise (pour 58% des investisseurs et 35% des Français).
- Après la rentabilité, les 2ème et 3ème critères cités par les Français sont le placement « sûr » et le soutien à l’économie française (au niveau local et national).
- Quant aux investisseurs actifs, ils mettent en 2ème position la diversification de l’épargne (35%) et la souplesse de l’investissement (28%).


3/ Principaux freins à l’investissement dans une entreprise

Dans un contexte économique délicat, la peur du risque et le manque de visibilité sont les deux principaux freins à l’investissement en entreprise.
- 56% des Français conçoivent l’acte d’investir en entreprise comme trop risqué (peur de perdre de l’argent), alors qu’ils ne sont que 44% des investisseurs à avoir le même sentiment.
- Pour 47% des investisseurs le principal frein est lié au manque de visibilité et de transparence (29% des Français).
- 43% des investisseurs actifs et 36% des Français estiment ne pas avoir assez de liquidités pour investir en entreprise.


4/ Perception de l’investissement en entreprise

L’investissement en entreprise est perçu par les deux populations comme utile au bon fonctionnement de l’économie, bien qu’il soit considéré comme un acte risqué.
- 80% des investisseurs actifs conçoivent l’acte d’investir en entreprise comme risqué, alors qu’ils sont 62% des Français à avoir le même constat.
- Néanmoins, 79% des investisseurs actifs perçoivent l’investissement en entreprise comme utile à l’économie française.
- Cette assertion est moins évidente pour les Français sondés, qui ne sont que 39% à estimer que l’investissement en entreprise est utile au bon fonctionnement de l’économie française.

Les Français considèrent que l’investissement en entreprise n’est pas particulièrement un placement rentable et attractif, alors que les investisseurs sont davantage convaincus du potentiel de l’investissement en entreprise.
- Seuls 9% des Français conçoivent l’investissement en entreprise comme rentable, ils privilégient les placements en immobilier (34%) et en assurance vie (25%).
- Alors que pour les investisseurs actifs, le critère principal est, en premier lieu, la rentabilité (52%), suivi par l’immobilier (22%) et l’assurance vie (18%).
- Par ailleurs, il est à noter que les deux populations considèrent le livret A comme peu attractif et rentable.


5/ La confiance dans l’avenir

Les deux populations interrogées se révèlent être plutôt pessimistes concernant l’avenir de l’économie française. En revanche, moins inquiètes quant à l’évolution des entreprises.
- 83% des investisseurs et 77% des Français se disent être pessimiste quant à l’avenir de l’économie française.
- 52% des investisseurs ont confiance dans l’évolution des PME et 82% dans les entreprises du CAC 40 (respectivement 37 et 54% pour les Français interrogés).


6/ Perception de l’investissement en actions

Malgré la reprise des marchés, l’investissement en actions suscite toujours la prudence pour les deux populations, bien que leur perception s’améliore nettement. En revanche, les investisseurs actifs sont tout de même plus confiants à l’égard de l’investissement en actions.
- 52% des Français (73% en 2013) et seulement 20% des investisseurs actifs (33% en 2013) interrogés ont exprimé leur prudence quant à l’investissement en actions.


7/ Attrait pour les nouvelles introductions et le PEA PME

L’étude met en exergue que les nouvelles introductions boursières et le dispositif PEA PME ont peu séduit les Français et les investisseurs actifs.
- Seuls 6% des Français et 1/3 des investisseurs ont au cours des 12 derniers mois investi dans de nouvelles introductions en bourse.
- Seuls 4% des Français et 19% des investisseurs actifs ont souscrit un PEA PME au cours des 12 derniers mois.

Plus d’information : http://www.infopro-digital.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...