Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pourquoi le marché est favorable aux stratégies de sélection des petites capitalisations

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Pour Gideon Smith, responsable de l’investissement en Europe d’Axa Rosenberg, spécialiste de la gestion systématique en actions d'Axa IM, la conjoncture devient propice aux stratégies axées sur la sélection de petites capitalisations qui peuvent réaliser des gains supérieurs à la moyenne.

- En comparaison avec la période 2007 à 2011, la faible volatilité actuelle du marché a créé un environnement que nous considérons favorable aux stratégies de sélection des titres axées sur les petites capitalisations
- Dans l’ensemble, 134 petites capitalisations ont surperformé les grandes capitalisations les plus performantes en Europe au 1er semestre 2014. (Source : Bloomberg 30 juin 2014)

 

« Depuis les fluctuations violentes des années 2007 à 2011, époque durant laquelle les investisseurs étaient obnubilés par des considérations géopolitiques et macroéconomiques, la volatilité des marchés financiers s'est considérablement atténuée. Cette volatilité exceptionnelle déterminait l’approche de nombreux investisseurs, un état de fait qui commence seulement à évoluer, comme l’illustre la réaction mesurée des marchés financiers aux récents événements en Ukraine et en Irak. Pour nous, cette évolution du sentiment des investisseurs renforce la conviction que la croissance économique est bien réelle au sein des pays développés, exception faite de l’Europe continentale, qui n’en est pas vraiment encore là. 

Parce qu’ils sont moins préoccupés par le contexte macroéconomique, les investisseurs peuvent maintenant prêter attention au contexte microéconomique des entreprises, en particulier leur valorisation, et effectuer des investissements motivés par leurs convictions. Ceci a créé un environnement plus favorable à la sélection de titres, dont les fondamentaux et les caractéristiques spécifiques expliquent leur valorisation.
Nous estimons qu’une allocation privilégiant les petites capitalisations constitue la pierre angulaire d’un portefeuille équilibré et diversifié. Notre processus d’investissement filtre les sociétés pour identifier les titres susceptibles de surperformer grâce à la réalisation de bénéfices solides, stables et en progression. La sélection de titres est facilitée par le fait que les petites capitalisations sont plus nombreuses que les grandes capitalisations.

Si l’on prend les performances du 1er semestre 2014 en Europe, on remarque par exemple que 134 petites capitalisations ont surperformé la meilleure de leur consœur de grande taille, l’entreprise Shire PLC, qui a enregistré le plus beau parcours boursier parmi les grandes capitalisations avec une progression de 67% en Euro. Ainsi, depuis 1994, l’indice S&P Global Small Cap (Developed) a constamment surperformé l’indice MSCI Monde sur les dix dernières années glissantes, et à 78% sur les cinq dernières années glissantes. (Source : Bloomberg 30 juin 2014)

Si l’on hésite à investir dans les petites capitalisations, c'est souvent parce qu’elles donnent l’impression que leur prix est trop élevé comparé à une valorisation standard. Par exemple, à fin juin 2014, l’indice MSCI Monde se négociait à 18,5 fois les bénéfices historiques réalisés, alors que l’indice S&P Global Small Cap (Developed) s’échangeait lui à 24,6 fois les bénéfices historiques réalisés.
Exclure les sociétés déficitaires par le biais d’un processus d’investissement efficace axé sur la sélection de valeur permet d’éliminer l’effet de distorsion sur le calcul du ratio P/E (cours/bénéfices). Dans notre exemple, cela ramène l’indice S&P Global Small Cap (Developed) à un ratio de 19,2 fois les bénéfices historiques fin juin, et l’indice MSCI Monde à un ratio de 17,8, soit un bien plus faible ajustement.

De plus, notre analyse montre également que les premiers 20% des plus faibles valorisations parmi les petites capitalisations affichent au niveau global à l’heure actuelle un P/E de 7,9 à comparer avec celui de 8,3 pour le même groupe parmi les grandes capitalisations. En d’autres termes, même s’il y a un certain nombre de petites capitalisations chères et déficitaires, il y en a de nombreuses qui génèrent un niveau plus élevé de bénéfices par action par rapport aux grandes capitalisations. La sélection de valeurs est donc cruciale pour l’analyse des petites capitalisations en tant que classe d’actifs.
La probabilité de voir les taux d’intérêt rebondir fortement dans un futur proche étant faible, les placements liquides rapportent donc peu à l’heure actuelle. En revanche, les perspectives d’amélioration de la croissance et la baisse de la volatilité sont des facteurs favorables aux acheteurs de petites capitalisations, ces dernières nous semblant mieux placées pour tirer parti de l’amélioration de la conjoncture économique mondiale. »

En savoir plus : http://presse.axa-im.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...