Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les enfants et l’argent de proche…

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

… un moment d’apprentissage de l’autonomie financière pour les petits Européens.

Selon l’étude européenne menée par Ipsos pour ING, l’argent de poche est souvent utilisé comme un outil pour aider les enfants à appréhender l’argent. Egalement, l'étude place les petits Français, n°2 sur le podium européen de l’argent de poche :

- 2 € par semaine pour les moins de 5 ans
- 5 € par semaine pour les 5 à 10 ans
- 10 € par semaine pour les 10 à 15 ans
- 20 € par semaine pour les 15 ans et plus

Les parents italiens sont les plus généreux d’Europe et donnent le plus gros montant d’argent de poche à leurs enfants, la troisième place est occupée par l’Espagne. A l’autre bout du spectre, on trouve la Roumanie, les Pays-Bas et enfin la République Tchèque.

80% des parents européens interrogés recevaient de l’argent de poche quand ils étaient petits, ils sont 79% à en donner à leur tour aujourd’hui. L’argent de poche est une affaire de transmission dans les familles où les parents reproduisent ce qu’ils ont vécu étant plus jeunes et font bénéficier leurs enfants des mêmes valeurs et apprentissages.

Apprendre aux enfants à se responsabiliser en matière d’argent : l’objectif clé des parents : 54% des parents déclarent donner de l’argent de poche à leurs enfants pour les responsabiliser à l’égard de l’argent et 48% pour leur apprendre la valeur de l’argent. L’argent de poche n’est donc pas un simple cadeau, mais répond à des objectifs précis. En revanche, la notion d’indépendance est en queue des raisons invoquées, avec seulement 25% des parents qui déclarent donner de l’argent de poche pour encourager l’indépendance, et 17% pour préparer les enfants à ne plus vivre à la maison.

L’argent de poche répond aujourd’hui plus à une volonté de rendre l’enfant autonome et beaucoup moins au fait de l’initier à la notion de mérite. 8% de parents privilégie la simplicité en déposant directement l’argent de poche sur le compte bancaire de leurs enfants, alors qu’ils n’étaient que 3% à le recevoir de cette façon.

Cette habitude croissante est à mettre en regard avec le taux élevé d’équipement en produit d’épargne des enfants. En France, trois quarts des moins de 10 ans possèdent ainsi un Livret A, quand 17% sont munis d’une assurance-vie et 14% d’un plan d’épargne logement. Dès 11 ans, le livret jeune fait partie des produits privilégiés (49%). Puis à partir de l’adolescence, le compte courant fait son apparition : un quart des plus de 15 ans possède une carte bancaire de retrait, et 21% un compte courant.

En savoir plus : www.ingdirect.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation