Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Français et l’ISR : « Etablissements financiers, proposez-nous des produits ISR ! »

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Le 5ème  sondage national publié par Ipsos pour le compte d’EIRIS* et du FIR**, montre que plus de la moitié des français interrogés se préoccupent des aspects environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placement financier alors qu’ils sont 63% à n’avoir jamais entendu parler de l’ISR et seulement 3% à s’en être vu proposé.
Alors que 52% des investisseurs sondés aujourd’hui (50% en 2013) continuent d’accorder une place très importante (11%) ou importante (41%) aux critères environnementaux, sociaux et éthiques dans leurs décisions de placement financier, ils ne sont que 37% à avoir déjà entendu parler de l’ISR avant ce sondage et seulement 6%  à déclarer savoir précisément ce que c’est.

Depuis plusieurs années l’intérêt des français pour ce type d’investissement apparaît bien réel : ils sont 20% à déclarer être prêts à investir une part de leur épargne en ISR si on le leur proposait, c’est 3 points de plus qu’en 2013. Les résultats du sondage démontrent par ailleurs que cette intention d’achat est d’autant plus forte que les investisseurs ont une bonne connaissance du concept (38% dans le cas de ceux connaissant précisément l’ISR et 29% des investisseurs connaissant un peu l’ISR).

L’offre de produits ISR reste pourtant très peu mise en avant par les institutions financières : seul 3% des investisseurs interrogés se sont vus proposer ce type de placement par leur banque ou leur conseiller financier. Sur ce point il est intéressant de noter que parmi les 2% des sondés ayant déjà investi dans un fond ISR, 43% se sont vu proposer de l’ISR

Un tiers des français reste méfiant à l’égard de leur établissement financier : 33% des sondés affirment ne pas avoir vraiment ou du tout confiance dans leur établissement financier, les « méfiants » étant cependant très légèrement moins nombreux qu’en 2013 où ils étaient 35%. Une plus grande implication des institutions financières dans la promotion de l’ISR apparaît d’autant plus légitime que les conseillers financier restent la meilleure source d’information sur l’ISR pour 43% des personnes interrogées (suivit des ONG et associations de consommateurs (27%), la presse et des médias passant en dernière position (13%) derrière les proches, amis et famille des sondés (16%).

L’intervention des pouvoirs publics devrait jouer un rôle décisif dans la croissance de l’ISR en France : 30% des sondés considèrent que l’existence d’un label soutenu par les pouvoirs publics les inciterait à choisir l’ISR. Par ailleurs 60% de français déclarent être en faveur de l’inclusion obligatoire d’une part d’ISR dans les produits d’épargne comme l’assurance-vie ou les plans d’épargne en action.

Marion de Marcillac, responsable clientèle Europe pour EIRIS déclare notamment : « Les résultats de cette dernière enquête sont similaires à ceux des  précédentes. Les Français ne demandent qu’à être mieux informés sur l’ISR pour adhérer au concept et y consacrer une part de leur épargne. Il est plus que jamais essentiel que tous les acteurs de l’ISR démultiplient leurs efforts de pédagogie et d’explication auprès du grand public, que les réseaux de distribution soient davantage force de proposition ».


* EIRIS, agence de recherche internationale sur la performance sociale, environnementale, éthique et de gouvernance des entreprises. www.eiris.org

** FIR, association française multipartite, a pour vocation de promouvoir l’ISR et regroupe l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de l’ISR : investisseurs,  sociétés de gestion, courtiers, agences de notations extra-financières, conseils investisseurs, organisations de place et syndicats. Le FIR est l’un des membres fondateurs d’Eurosif. www.frenchsif.org

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation