Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pourquoi la réforme du notariat menace la sécurité juridique des français et de leur famille

ABONNÉS

Contrairement à l’objectif affiché, les français feront les frais de ce projet gouvernemental qui conduira, 

- à une augmentation du coût des actes. Aux Pays-Bas, la libéralisation du tarif n’a pas fait baisser les prix, sauf pour les actes les plus importants au bénéfice des entreprises et des personnes aisées, excluant de facto l’accès au droit des plus modestes. Les Français paieront plus sans le système redistributif que nous avons aujourd'hui : la rémunération sur les actes importants compense les actes faits à perte au profit des plus modestes. Est-ce cela redonner du pouvoir d'achat aux Français ? 

- à une remise en cause des garanties juridiques et financières assurées par le  notariat français, pour installer un système à l’anglo-saxonne, où le juge est omniprésent et où les contentieux se règleront devant les tribunaux à coup de milliers d’euros. Tout deviendra contestable : un titre de propriété, un héritage… Aux États-Unis, une transaction immobilière sur trois fait l'objet d'un contentieux. En France, grâce aux notaires, seulement une sur mille cent. L’augmentation considérable des contentieux entraînera un besoin important de juges qui alourdira le budget du ministère de la Justice donc les impôts des Français.

- à une désertification juridique du territoire français 

- à la destruction de 10 000 emplois au sein des études notariales

Les notaires et leurs collaborateurs assurent aujourd'hui un service public efficace au service de toutes et tous. Ils sont les garants des principes fondamentaux d’équilibre des contrats, de prévention des conflits, de paix sociale, et de preuve des droits de chacun d’entre nous :
- pour alerter les Français,
- pour défendre leur sécurité juridique,
- pour garantir à tous un égal accès au droit,

Les notaires et leurs collaborateurs se rassembleront le 17 Septembre :

- A Paris : Place de la République à partir de 14 heures. 

- En province : devant les préfectures.

www.notaires.fr/fr

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...