Connexion
/ Inscription
Mon espace

Que pensent les professionnels du plan de relance du logement

BE - Culture & Société
ABONNÉS

François Gagnon, Président ERA France et ERA Europe : « Encore un effort, Monsieur Valls ! »

« Un plan de relance volontaire, mais encore parcellaire, vient d’être annoncé par le Premier ministre.  On peut penser que nous sommes désormais sur la bonne voie, celle de la reprise de la construction et, par la même, de la croissance et de l’emploi. Les dispositions annoncées sont avant tout pragmatiques.
Ainsi, l’encadrement des loyers sera mis en œuvre seulement à Paris et à titre expérimental.
Ce revirement spectaculaire est le résultat d’une prise de conscience salutaire des réalités et de l’aberration du dispositif instauré par la loi ALUR.
Seul regret, le plan de relance est trop modeste pour faire revenir en nombre les primo-accédants sur le marché du neuf. Et, surtout, il ne prévoit rien en faveur du marché de l’ancien.
L’extension du prêt à taux zéro à l’acquisition d’un logement existant n’est toujours pas d’actualité. C’était  pourtant une mesure attendue par les jeunes ménages qui veulent devenir propriétaires de leur logement. Encore un effort, Monsieur Valls ! »
www.erafrance.com/

 

Denys Brunel, président de la Chambre Nationale des Propriétaires : « Trop peu, trop lent ! »

« La Chambre Nationale des propriétaires juge les mesures du plan de relance du logement, annoncées par Manuel Valls, insuffisantes en ce qui concerne le rétropédalage de la loi Alur et les mesures fiscales.
Quant à la simplification des normes de la construction, l’essentiel est reporté à décembre, alors que les propositions sont déjà sur la table. Sur ce point, il ne se passera donc rien de nouveau d’ici là. Encore trois mois de perdus. »
www.chdp.asso.fr

 

Mael Bernier, porte-parole et Directrice de la communication de meilleurtaux.com : « Mieux vaut tard que jamais… »

« Les mesures annoncées vont sans aucun doute dans le bon sens mais il est vraiment dommageable d’avoir perdu plus de 2 ans malgré les alertes répétées des professionnels du secteur.
Elles devraient cependant permettre d’une part de redynamiser le marché, en favorisant notamment la vente de terrains à construire ; et d’autre part de relancer l’investissement locatif qui a particulièrement souffert ces deux dernières années, plus en raison de la stigmatisation régulière dont ces acteurs ont fait l’objet que par l’entrée en application de la fameuse Loi Alur finalement très récente.
Cependant nous déplorons qu’aucune mesure véritable ne favorise la primo-accession dans les zones tendues, alors que rappelons-le les primo-accédants qui ne bénéficient plus d’aide à l’accession dans l’ancien dans ces zones ont dû faire face parallèlement à une augmentation des droits de mutation dans nombre de communes de France qui a contribué à augmenter encore l’apport personnel nécessaire ».
meilleurtaux.com

 

Guillaume Teilhard de Chardin, Directeur d’Explorimmo : « Que des points d’interrogation… »

« Le dispositif Pinel ayant pour objectif de redynamiser le marché des logements neufs peut-il redonner confiance aux investisseurs ?
L’ouverture de la location aux ascendants et aux descendants pendant une période prise en compte dans la période minimale obligatoire de location peut-elle relancer le marché ?
Ces incitations fiscales peuvent-elles permettre au gouvernement d’atteindre son objectif de créer 500 000 logements par an ?
L’abattement des 30% sur les plus-values de cessions des terrains à bâtir jusqu’à fin 2015 aura-t-il un impact ?
www.explorimmo.com

 

Norbert Fanchon, Président du Directoire Groupe Gambetta : « Des mesures pas encore à la hauteur des enjeux ».

« Si l’objectif du Gouvernement est de relancer notre économie par le logement  et d'améliorer le quotidien des français, il doit l'assumer complètement et agir en ce sens. 
C’est alors la primo-accession à la propriété qui doit être au cœur de sa politique du logement. Mais ces mesures, positives pour le secteur de la promotion immobilière et pour le bâtiment, ne sont pas encore à la mesure des enjeux. Elles ne suffiront pas pour construire les 200 000 logements nécessaires pour atteindre l’objectif de 500.000 nouveaux logements par an. La réforme du dispositif Duflot ne créera que 6 à 10.000 logements supplémentaires en année pleine.
La situation du Pays exige que l’on agisse vite pour que les mises en chantier se redressent dans les meilleurs délais. Tous les leviers de la relance doivent être actionnés. Un premier pas a été fait aujourd’hui, il en reste un second à faire, plus efficace encore, en direction de l’accession à la propriété. »
www.groupegambetta.fr/

 

Philippe Taboret, Directeur général adjoint de CAFPI : « Nous militons pour un retour efficace du PTZ pour l’ancien »

« Nous sommes contents de ces premières mesures, réaménagement du Duflot locatif,  libération des terrains constructibles et élargissement du PTZ+ pour le neuf.
Nous militons depuis longtemps pour ces mesures mais nous attendons encore beaucoup  de décisions pour relancer enfin la construction !
Simplification des normes, mesures d'aides aux maires bâtisseurs, etc, mais aussi un retour efficace du PTZ pour l'ancien tel que nous le proposons »
www.cafpi.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation