Connexion
/ Inscription
Mon espace

Directive MIF II : « L’ESMA doit tenir compte de la réalité de nos métiers »

ABONNÉS

Respecter l’esprit et la lettre de la Directive MIF II. C’est en substance ce que la CNCIF demande à l’ESMA* qui organisait une consultation de place sur la mise en œuvre de la directive sur les instruments financiers. Stéphane Fantuz, Président de la CNCIF, reproche à l’autorité européenne des marchés financiers d’avoir surinterprété MIF II en donnant une orientation restrictive du texte sur les rétrocessions.

Alors que la directive prévoit que les rémunérations indirectes du CGP sont autorisées si elles sont clairement présentées au client et si elles améliorent la qualité du service fourni à ce dernier, le projet de l’ESMA pourrait au contraire amener à l’impossibilité pour le conseiller d’être rémunéré pour le service qu’il rend à son client. En pratique cela reviendrait à interdire les rétrocessions.

Autre conséquence, les petits épargnants n’accèderaient plus au conseil en gestion de patrimoine « indépendant » et n’auraient comme interlocuteur que leur guichet de banque habituel avec les seuls produits « maison », sans recours à la diversité.

Quant à la notion d’indépendance, les règles subordonnées à son exercice sont complexes et irréalistes. « l’ESMA développe un concept dont on voit mal l’usage. On retire un qualificatif clairement compris par les épargnants et le marché pour l’attribuer à un acteur potentiel dont on imagine mal aujourd’hui les contours au regard des critères à respecter pour pouvoir se prétendre indépendant » explique le Président de la CNCIF.

La CNCIF demande que l’ESMA prenne en compte l’ensemble des protestations des différents acteurs européens qui se sont manifestés lors du « open hearing » du 8 juillet dernier. « Il faut que l’autorité européenne des marchés financiers développe les positions de niveau 2 de MIF II avec des propositions adaptées à la réalité du métier tant en France qu’en Europe» insiste Stéphane Fantuz.

*ESMA : Autorité européenne des marchés financiers.

http://www.cncef.org/

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Amundi devient seul actionnaire de la fintech Anatec

Leader de la gestion d'actifs en Europe avec plus de 1 400 Mds€ d'actifs sous gestion, Amundi rachète la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d'agrégation de conseil et d'épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu'à présent 49%. Cette transaction s'inscrit pleinement dans la stratégie digitale du Groupe Amundi. En élargissant sa gamme de solutions, elle renforce sa capacité à servir ses clients distributeurs avec une approche ouverte et agile,...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Nominations Secteur Patrimoine & Finance

Michel Dinet, Directeur du Développement de Richelieu Gestion Agé de 53 ans, Michel Dinet rejoint l'équipe dirigée par Christophe Boulanger, Directeur Général de Richelieu Gestion, qui déclare « […] L'arrivée de Michel traduit la volonté affirmée de Richelieu Gestion de donner une place centrale aux acteurs de proximité de l'épargne dans son développement. Fort de sa connaissance très fine de leurs attentes, de sa volonté permanente de traduire leurs besoins en solutions, il sera un...