Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les acquéreurs de biens immobiliers du neuf sont hésitants

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Qui sont ces acheteurs du neuf ? Quelles sont leurs motivations pour orienter leur achat dans le neuf ?

L’Observatoire du Moral Immobilier, piloté par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com, a décrypté la perception des acquéreurs de biens immobiliers orientés sur le neuf à l’heure où la politique gouvernementale propose de nouvelles solutions pour relancer la construction en France.

Estimé à 312 000 à fin mai, le nombre de mises en chantier de logements neufs est proche de celui d’il y a 20 ans alors que le nombre de ménages a augmenté de 26% sur cette même période. Pour pallier à cette pénurie de logements, le gouvernement a annoncé fin juin une série de mesures visant à relancer la construction :
- soutien à l’accession à la propriété avec un prêt à taux zéro (PTZ) reprofilé,
- développement de l’investissement locatif,
- simplification des normes de construction…
….. de quoi faire couler beaucoup d’encre parmi les acteurs du marché.

 


Sur les 3 millions de candidats à l’accession à la propriété, 13% orientent leur recherche sur le neuf en avril 2014, ils étaient 16% deux ans plus tôt.
L’étude révèle notamment que 28% des foyers n’ont pas encore un avis tranché sur un achat dans le neuf ou dans l’ancien, une constante depuis la création de l’Observatoire. Pour les acquéreurs qui n’ont pas encore pris de décision, les deux principaux facteurs susceptibles de les décider à basculer dans le neuf sont la bonne isolation et les économies d’énergie réalisables pour 35% et la perspective d’avoir un logement adapté à leurs besoins et à leurs souhaits pour 31%.

 

Portait des futurs acquéreurs dans le neuf
- 56% sont âgés de moins de 35 ans contre 37% dans l’ancien, et
- 37% sont CSP- contre 29% dans le segment de l’ancien.
Actuellement locataires pour 61% d’entre-deux, les acheteurs dans le neuf sont 55% à chercher à réaliser une première acquisition immobilière.


Côté budget :
- 65% des foyers interrogés envisagent l’acquisition d’un bien neuf compris entre 100 000 et 290 000€  (56% restent dans cette tranche budgétaire pour les projets dans le parc ancien).
- 86% des foyers s’orientant sur le neuf cherchent leur résidence principale, répartition similaire à celle des ménages s’intéressant au parc ancien.

Investissement locatif :
la part des personnes interrogées ayant l’intention d’acquérir dans le neuf est légèrement plus importante (10%) que dans l’ancien (8%).


Leur motivation

La possibilité de constituer un capital représente la première motivation des acquéreurs dans le neuf (46% pour le neuf contre 31% dans l’ancien). En effet, la perspective de s’affranchir du paiement d’un loyer et ou l’optique de transmettre un patrimoine caractérisent cette motivation.
Ils étaient 11% à expliquer leur motivation par les opportunités actuelles sur le marché et la possibilité de dégager une plus-value dans quelques années (alors qu’ils ne sont que 5% pour le segment de l’ancien).

 

Evolution des prix sur les 6 prochains mois : 25% à pensent que les prix vont augmenter alors qu’ils ne sont que 12% sur le parc ancien, même si la majorité penche pour une stabilité des prix dans les deux cas de figure (neuf et ancien) ou s’attend à une baisse de prix (sentiment partagé par 37% des acheteurs dans le neuf et 41% dans l’ancien).

Les ressentis divergent pour ce qui relève de la perception des conditions d’octroi des prêts immobiliers : 28,5% des acquéreurs dans le neuf estimentque les crédits sont faciles à obtenir alors qu’ils ne sont que19% pour les foyers ayant l’intention d’acheter dans l’ancien.Un regard optimiste qui demeure minoritaire car près d’unacheteur du neuf sur deux exprime des appréhensions quantà l’obtention des prêts immobiliers.

En savoir plus : www.logic-Immo.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation