Connexion
/ Inscription
Mon espace

Menaces pour les institutions financières lorsque la génération du « baby-boom » cèdera ses actifs

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Prochaine génération : la gestion de patrimoine en 2030

De nombreuses institutions financières pourraient passer à côté des opportunités qui s’offriront à elles lorsque la génération du « baby-boom » cèdera ses actifs aux clients de la prochaine génération. Elles pourraient également être témoins du recul important de leur activité de gestion de patrimoine, celle-ci prenant la position de conseil et de gérant aux particuliers et familles fortunées.

Cette conclusion est tirée du dernier livre blanc publié par l’institut financier mondial de Deutsche Asset & Wealth Management. L’auteur de l’étude est Teodoro D. Cocca, professeur de gestion d’actifs et de patrimoine à l’université Johannes Kepler de Linz (Autriche) et professeur agrégé au très respecté institut suisse de la finance à Zurich.

Ces nouveaux clients, les enfants des “baby-boomers” âgés de 30 à 45 ans (Génération X) et ceux qui sont nés avec l’informatique, âgés de 15 à 30 ans (Génération Y), hériteront de plusieurs milliers de milliards d’euros dans les 15 prochaines années. Ils sont, en règle générale, plus instruits que leurs parents. Il arrive aussi qu’ils vivent et consomment d’une manière complètement différente de celle de leurs parents. Enfin, ils ont des idées radicalement différentes au sujet de la transparence et de la spontanéité des relations avec les institutions financières.

Le professeur Cocca estime qu’ignorer ces besoins et ne rien faire pour aller dans leur sens constituent l’une des plus grandes menaces pour les institutions financières.

L’étude identifie dix impératifs liés à la gestion de patrimoine moderne, impliquant les clients de la génération à venir. L’interaction virtuelle est un des besoins centraux. A l’avenir, le contact personnel sous la forme de réunion, qui prédomine aujourd’hui, sera remplacé par les canaux de communication virtuelle.

Cocca affirme qu’en plus d’apporter une expérience solide aux clients sur tous ces canaux, les solutions multimédia créeront des moyens d’organisation de réunion avec leur conseiller de manière totalement nouvelle. Les besoins de standardiser, d’automatiser et de numériser les services de gestion sont actuellement complètement sous-estimés par les fournisseurs, selon le professeur.

Accéder à l'étude : https://www.deawm.com/Thought-Leadership/Global-Financial-Institute

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...