Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les « Pros » ont un moral économique en hausse mais s’inquiètent pour le financement de leur retraite

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Résultats de la 3ème édition du Baromètre des « PROS » 2014, publié par Aviva.

Le moral des Pros s’améliore, avec 38% de « confiants en l’avenir » contre 34% en 2013 et 36% en 2012. Leur moral est très nettement supérieur à celui de l’ensemble des Français qui est presque deux fois plus faible que celui des Pros avec seulement 20% de« confiants en l’avenir ». Les Professions Libérales ont connu la progression la plus spectaculaire avec +12 points par rapport à 2013 (48% vs 36%). Ils représentent cette année la catégorie dont le moral est le plus haut avec +10 points par rapport à l’ensemble des Pros (48% vs 38)

Cette tendance positive du moral économique des Pros semble être ignorée par le panel de leaders d’opinion. En effet, hommes politiques, mais surtout journalistes et chefs d’entreprises surestiment largement le niveau de « pessimisme » des Pros. 76% pensent que les professions libérales sont moins confiantes qu’auparavant concernant l’avenir de leur situation économique.

Pourtant, les « Pros » estiment que la situation économique et financière reste très difficile car une majorité déclare être en dessous de leurs objectifs financiers

49% déclarent se situer aujourd’hui en dessous de ses objectifs en termes de CA et/ou de résultat net. La situation est un peu moins préoccupante pour les professions libérales avec 38% qui se situent en dessous de ses objectifs. Cette situation n’est guère plus favorable que les années précédentes car seuls 46% des déclarent être en ligne ou en avance sur ses objectifs, soit une proportion comparable à celle de 2013 (43%), mais surtout nettement inférieure à celle de 2012 où 55% des Pros étaient alors en ligne avec leurs objectifs.

Tendance qui se retrouve chez les Professions Libérales mais dans une moindre mesure puisque 55% d’entre eux sont aujourd’hui en ligne ou en avance sur leurs objectifs, soit à peine plus qu’en 2013 (53%), mais sensiblement moins qu’en 2012 (58%). Toujours concernant les professions libérales, derrière cette moyenne observée se trouve une réalité plus contrastée puisque le secteur de la santé est majoritairement en ligne ou en avance sur ses objectifs (65%) contre seulement 40% pour le secteur technique.


L’amélioration du moral des « pros » et plus particulièrement des professions libérales s’expliquerait plutôt par de bonnes anticipations de l’avenir que par une amélioration déjà présente de leur situation économique.

 

Toutefois, le financement de la retraite est une inquiétude croissante pour l’ensemble des Français, des « Pros » et des professions libérales. Comme l’année précédente, les trois catégories de risques qui inquiètent le plus les Pros et les Professions Libérales, sont celles liées à leur personne, au manque de préparation financière de leur retraite et aux risques juridiques.

Ce baromètre permet d’observer que le financement de la retraite devient une préoccupation majeure aussi bien pour les Français (74%) que pour les Pros (60%) et les Professions Libérales (65%). Pourtant seul 34% des français déclarent disposer d’un produit d’épargne retraite et près d’un « Pro » sur deux n’en a pas.

 

En matière de santé et de prévoyance, les « Pros » et les Professions libérales s’estiment être bien couvert et déclarent disposer d'un contrat santé (90 et 91%) ou prévoyance (67 et 76%). En revanche, si 61% des Français déclarent avoir le sentiment d’être bien protégés en cas de maladie, d’accident et d’invalidité, seulement 34% déclarent disposer d’un contrat de prévoyance.


Intégralité de l’étude http://presse.aviva.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
ISR et performance

La Financière de l'Echiquier présente une nouvelle étude sur ISR et performance La Financière de l'Echiquier, qui revendique un rôle de pionnier de l'application à la gestion d'actifs des critères ESG en France, vient de réaliser une grande étude sur ISR et performance. Bonne nouvelle : l'extra-financier ne détruit pas de valeur ! « Faut-il, s'interroge Didier Le Menestrel, président de La Financière de l'Echiquier, se résoudre à un sacrifice de performance lorsque l'on choisit d'investir de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
+ 4,5 % en un mois pour notre sélection diversifiée

Entre le 7 février et le 6 mars, notre sélection de supports d'investissement diversifiée s'est octroyée 4,5 %. Un beau score en ligne avec la poursuite du rebond des indices boursiers depuis la fin de l'année dernière. Un potentiel de 64,3 % pour une de nos valeurs Au cours des quatre semaines écoulées, huit lignes sur dix se sont mises en évidence, à commencer par Spie (+ 13,8 %) et SII (+ 11,2 %). Saint-Gobain fait encore du surplace, en dépit de la politique de repositionnement ambitieuse...