Connexion
/ Inscription
Mon espace

Risque irakien : les principales places boursières se maintiennent à l’équilibre, sans véritable catalyseur

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Judith Danan, Head of Sales Trading de CMC Markets France

L’annonce sans surprise de la poursuite du repli de la politique d’assouplissement monétaire de la Réserve Fédérale américaine, n’a pas suscité de réaction sur les marchés. Néanmoins, les investisseurs restent attentifs au risque irakien, qui pourrait devenir un facteur de déstabilisation.

En territoire légèrement positif sur les cinq dernières séances, les indices européens et américains manquent d’entrain. Les investisseurs optent pour la prudence et l’activité des flux d’échanges boursiers reste modérée. La nouvelle prise de parole de Janet Yellen, la présidente de la FED, a fait figure de seul véritable « newsflow » au cours des derniers jours. La banque centrale américaine reste fidèle à sa ligne de conduite, en poursuivant la réduction de son programme d’assouplissement quantitatif. En effet, Janet Yellen a annoncé une nouvelle coupe de 10 Mds$, dans le volume mensuel des rachats d’actifs assurés par la FED (les achats de titres par la banque centrale s’élèvent désormais à 35 Mds$ par mois). Ces conditions monétaires moins accommodantes s’inscrivent logiquement dans un processus de normalisation, au vu de la meilleure santé de l’économie américaine. La FED a toutefois précisé qu’elle s’attendait à une croissance moins soutenue en 2014 (prévision entre 2,1 et 2,3%, contre 2,8 et 3% précédemment). Seule nouveauté dans les intentions de la FED, la perspective d’une remontée plus importante que prévu de ses taux directeurs, en 2015.

Selon le « Sentiment Clients », baromètre du sentiment des clients de CMC Markets, les investisseurs sont vendeurs sur l’ensemble des indices sur :
- le Dow Jones à 78%,
- le Cac 40 et le Dax à 75%,
- le Footsie à 71%, et
- le Nikkei 225 à 60%.

Cet arbitrage résulte principalement de la recrudescence du risque géopolitique en Irak, où l’EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant) mène une offensive fulgurante pour contrôler le pays. Le gouvernement irakien est affaibli par la progression des dissidents, qui ont pris d’assaut des points clés où les intérêts économiques sont en jeu, comme la raffinerie de Baiji. Dans ce contexte les Etats-Unis se disent prêts à intervenir par des frappes aériennes ciblées si nécessaire, mais sans aucune troupe de combat au sol. Ces tensions nourrissent l’aversion au risque des investisseurs et la flambée des cours du pétrole :
- le baril de Brent s’est apprécié de plus de 6% depuis le début du mois(à près de 115 USD) ;
- l’once d’or retrouve un peu de son statut refuge, avec 5,5% sur la période(l’once cote 1 313 USD).

www.cmcmarkets.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....