Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les entreprises européennes du luxe sont sensibles au risque de réputation

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Selon un rapport publié par ACE*, les deux tiers des entreprises européennes du luxe considèrent qu’elles sont plus exposées au risque d’atteinte à la réputation que les entreprises des autres secteurs. En effet, 75% des responsables interviewés estiment que la réputation est l’actif le plus important de leur entreprise et 80% pensent que ce risque est plus difficile à gérer que les risques traditionnels. Environ 6 répondants sur 10 jugent que la mondialisation entraîne une plus grande interdépendance des risques et parmi les obstacles les plus importants à la gestion du risque de réputation, ils citent : 

- l’absence d’outils et de processus 64%,

- le manque de budget 62%,

- le manque de temps et d’attention de l’équipe de direction 56%, et

- le manque de ressources humaines et de compétences 56%.

 

3 grandes catégories de risques susceptibles d’avoir le plus grand impact financier sur leur activité dans les deux prochaines années 

1/  Risque environnemental : 60% des répondants pensent que leurs clients et leurs actionnaires accordent une plus grande importance au risque environnemental. Les questions les plus préoccupantes sont la pollution atmosphérique, la destruction des habitats et des espèces protégées et la rareté de l’eau. Les entreprises du secteur doivent donc montrer qu’elles prennent les mesures appropriées pour gérer leur exposition à ce risque.

2/ Risque lié aux voyages d’affaires : 53% pensent que la dépendance de leur entreprise aux déplacements n’a jamais été aussi élevée malgré le développement de nouvelles technologies comme la vidéoconférence. Consacrant plus de temps et d’énergie à nouer des relations de travail sur des marchés qui leur sont moins familiers - notamment en Asie, Amérique latine et Moyen-Orient -, les salariés européens sont exposés à des risques plus élevés et plus complexes.

3/ Risque de responsabilité des dirigeants très préoccupant : 47% pensent que leurs dirigeants se sentent plus exposés et étudient plus attentivement le dispositif d’assurance en responsabilité des dirigeants mis en place par leur entreprise. Malgré cette attention, plus des deux tiers des entreprises interrogées déclarent ne pas avoir d’assurance spécifique pour les risques de responsabilité des dirigeants, et ne pas savoir si ce risque est couvert par une autre assurance.


Viennent ensuite 4 catégories de risques, ceux liés :
- aux infrastructures et à la chaîne d’approvisionnement,
- à l’exportation,
- à la cybercriminalité,
- au terrorisme et à la violence politique.

*ACE Group, grand assureur mondial, implanté dans 54 pays, est cotée à la Bourse de New York (NYSE : ACE) et figure dans l’index 500 de S&P.

Plus d’informations sur l’étude : www.acegroup.com/fr-fr/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...