Connexion
/ Inscription
Mon espace

Redécoupage des Régions : entre bon sens et contresens

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Selon Jean-François Buet, Président de la FNAIM, " La bataille du logement se gagnera au plan local, « sur le terrain ». Toute réforme territoriale doit tenir compte de cet enjeu majeur, au même titre que l’emploi et la croissance. Avec les métropoles et l’intercommunalité, la récente loi de décentralisation va dans le bon sens. Il reste à corriger un contresens en allégeant le millefeuille administratif. »


Avant la première décentralisation de 1982, il y avait Paris... et le désert français.

Depuis, de grandes capitales régionales ont fait un spectaculaire bond en avant : on pense bien sûr à Lille, Lyon et Marseille, mais aussi à Bordeaux, Montpellier, Nantes, Nice, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Ces villes, auxquelles s’ajoutent Brest, Grenoble et Rouen, ont désormais toutes le statut de métropoles, défini par la loi fraîchement votée « de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles », en date du 27 janvier 2014. Ce nouvel élan donné à la décentralisation était nécessaire.

Côté logement, par exemple, l’égalité des territoires n’est pas encore descendue de son ministère. Il n’est qu’à voir les prix pour se faire une idée des disparités : en moyenne, de l’ordre de 8 200€ le m² à Paris, 5 400€ en Ile-de-France, 2 500 à 3 500€ dans les grandes villes et 1 200 à 2 400€ dans les villes plus petites. L’écart est énorme entre zones tendues et zones rurales. Les marchés ont la cruelle manie de refléter leur environnement socio-économique. Les diktats de l’Etat ne les régulent pas, ils les cassent.

La décentralisation doit donc emporter avec elle la politique du logement afin de permettre un rééquilibrage des territoires par des actions de proximité plus fines et plus efficaces. A condition de ne pas reproduire, au niveau régional, le schéma jacobin issu de la Révolution : tout centrer sur la capitale. La loi de janvier 2014 semble éviter cet écueil en créant l’intercommunalité. C’est, en effet, la dynamique d’un maillage territorial fondé sur les métropoles et les regroupements de communes qui favorisera l’émergence de bassins d’activités, d’emplois et d’habitats.

Cette loi de janvier 2014 a néanmoins commis un contresens qui oblige, à peine terminé, à remettre l’ouvrage sur le métier. En effet, en ajoutant deux strates à un millefeuille administratif déjà indigeste, elle dilue encore plus le pouvoir décisionnel : on ne sait plus qui décide quoi ! Au point d’avoir envisagé, un temps, d’instaurer un Haut conseil des territoires, chargé notamment d’arbitrer les litiges de compétences. Heureusement, le bon sens a prévalu. Le Haut conseil est mort-né et l’on accélère le mouvement d’allègement du nombre des instances locales.

Mais pour obtenir l’adhésion populaire indispensable à sa réussite, cette seconde réforme doit viser juste : au-delà du redécoupage des Régions, aussi important soit-il, on attend de la nouvelle carte géopolitiquedu pays qu’elle apporte clarté, transparence et pérennité dans la répartition des pouvoirs et des moyensfinanciers qui vont avec.

Ses objectifs, à l’exclusion de toute manœuvre politicienne, doivent être la croissance et le développement harmonieux des territoires ainsi que l’épanouissement de leurspopulations, bien logées partout en France.

www.fnaim.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...