Connexion
/ Inscription
Mon espace

Vieillissement de la population et enjeux patrimoniaux

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Dans le cadre de sa convention qui se déroulera les 25 et 26 septembre, Patrimonia a souhaité avoir un éclairage sur les préoccupations, les attentes et les solutions patrimoniales envisagées par les CGP et les investisseurs individuels pour faire face à la dépendance.

Extrait des principales conclusions de l’enquête réalisée par l’institut Think du 19 au 27 mai 2014, auprès d’un panel de 243 investisseurs individuels actifs et 198 CGP.

- La dépendance, un sujet qui manque de clarté selon les investisseurs et les professionnels du patrimoine.

- Les problèmes de dépendance préoccupent 2/3 des investisseurs individuels, dont les 3/4 ont déjà été confrontés aux problèmes liés à la dépendance pour des proches.

- Plus d'un investisseur individuel sur deux (56%) possède une assurance vie ou des produits d'épargne, 41% une complémentaire santé, et seuls 18% ont déjà un contrat de prévoyance.

- Les investisseurs individuels semblent aborder les sujets liés à la dépendance avec sérénité (seuls 41% souhaiteraient des conseils). Ils considèrent qu'une préparation financière peut débuter autour de 70 ans et anticipent qu'ils vivront mieux que leurs aïeuls leurs dernières années de vie. Une relative sérénité est à rapprocher de leur profil plutôt aisé : une majorité déclare avoir la capacité de se financer un hébergement médicalisé ou des services à domicile.

- les Professionnels du Patrimoine s’estiment concurrencés essentiellement par les acteurs de l'assurance, l'assurance vie et les mutuelles santés.

- Des attentes fortes des deux parties vis à vis des pouvoirs publics sur les services des soins à domicile, et un intérêt mitigé sur un potentiel Livret A Argenté.

Accéder à l’enquête complète  www.institut-think.com/ - (Clic sur Etudes)

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation