Connexion
/ Inscription
Mon espace

« La Fed mouline les scénarios pour réduire la taille de son bilan »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

L'’analyse et les conclusions de Convictions AM

Monde

- La croissance mondiale devrait progresser de 3 à 3,5% selon les prévisions, notamment celles du FMI et de l’OCDE.

- L’inflation reste sous contrôle dans la plupart des pays à l’exception de la zone euro où sa baisse continue suscite des inquiétudes.

- Les prix des matières premières restent stables, notamment ceux de l’énergie, ce qui constitue un facteur de soutien à la croissance.

- Dans chaque pays les banquiers centraux ajustent leur politique monétaire en fonction de l’évolution économique.

 

Etats-Unis

- La Réserve fédérale poursuit la réduction des achats d’actifs mais les débats ont commencé sur les instruments à utiliser pour diminuer la taille de son bilan sans provoquer un krach obligataire.

- La présidente de la Fed, Janet Yellen, a répété que la politique monétaire resterait accommodante tant que le marché du travail resterait fragile.

- Le PIB a reculé de 1% au premier trimestre mais l’économie américaine devrait afficher une plus forte progression dans les mois qui viennent.

- Les résultats des entreprises sont toujours orientés à la hausse avec un rebond des demandes de crédit : l’investissement suivra-t-il ?

 

Europe

- La croissance du PIB de la zone euro n’a progressé que de 0,2% au premier trimestre. La reprise est hésitante mais elle devrait s’accélérer progressivement.

- La BCE devrait annoncer des mesures pour contrer la baisse de l’inflation favorisée par le taux de change de l’euro, la faiblesse de la demande domestique et celle du marché du travail.

- La croissance de la masse monétaire (M3) reste atone témoignant de la faiblesse de la distribution des crédits à l’économie réelle.

- Les élections au Parlement Européen ont confirmé la stabilité politique : de l’Italie, de l’Espagne et du Portugal. L’arrivée des anti-euro n’est pas un facteur d’instabilité institutionnelle.


Japon 

- Le PIB s’affiche en forte hausse au premier trimestre : + 5,9% en rythme annualisé mais les indicateurs avancés sont en chute libre.

- Les premiers effets de la hausse de la TVA se font sentir sur les dépenses des ménages alors que l’inflation progresse.

- La Banque du Japon se tient prête à intervenir pour soutenir l’économie mais elle appelle le gouvernement à mettre en place des réformes structurelles.

- Il est encore difficile de se prononcer sur les chances de succès de la politique économique et monétaire du Japon : les réformes structurelles n’ont pas encore été annoncées.

 

Pays émergents

- L'économie des pays émergents devrait profiter de la reprise de l'économie dans les pays développés.

- Les craintes sur les liquidités pèsent de moins en moins sur les actifs des pays émergents où l'on observe un retour des investisseurs.

- En Chine, les indicateurs avancés laissent augurer d'une croissance de 7% minimum cette année.

- Les dirigeants chinois utiliseront la relance budgétaire et la politique monétaire pour soutenir l'économie si le besoin s'en fait sentir.

 

Stratégie d'investissement

Dans un contexte d'amélioration de la croissance mondiale et de soutien des banques centrales à l'économie, l'environnement reste favorable aux actifs risqués.

-  Nous privilégions les actions américaines et européennes qui devront être soutenues par la croissance des bénéfices des entreprises.

- Nous sommes revenus sur les actions des pays émergents de nouveau attractives.

- Les obligations d'Etat offrent peu de perspectives de rendement dans les pays développés mais nous sommes positifs sur les emprunts émis en devises locales dans les pays émergents.

- Les obligations subordonnées continuent de bénéficier de rendements attractifs. Nous gérons activement un portefeuille d'options ce qui permet d'amortir les baisses de marché tout en restant investis afin de réaliser de la performance conformément aux objectifs de nos clients.

www.convictions-am.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...