Connexion
/ Inscription
Mon espace

« La résilience des infrastructures des marchés financiers »,…

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

… thème de la 9ème édition du colloque du Conseil scientifique de l’AMF qui s’est tenue à Paris le 26 mai

Le bon fonctionnement des marchés financiers, et plus largement la stabilité financière de nos économies, repose très largement sur la capacité des infrastructures de marché à fonctionner en continu, en résistant aux incidents, chocs ou crise de toute nature : la résilience des plateformes de négociation, des architectures informatiques, la robustesse des chambres de compensation et des dépositaires centraux de titres sont des éléments de compétitivité et de stabilité cruciaux pour une place financière, constituent un élément clé pour la confiance des investisseurs.

Dans le cadre de cette conférence, Gérard Rameix, président de l’AMF, a déclaré : « L’électronisation, la complexification ainsi que la fragmentation des marchés et l’importance des dark pools comportent des risques. (…) La révision de la directive Marchés d’instruments financiers devrait permettre de nets progrès par rapport à la situation existante sous réserve d’une mise en place rapide, efficace et harmonisée. L’ESMA travaille à l’élaboration des mesures d’application et vient de lancer une importante consultation à laquelle j’engage tous les professionnels à répondre. Certaines de ces mesures sont de nature à améliorer la résilience des marchés et à permettre un meilleur encadrement du trading à haute fraquence.». S’agissant des activités de compensation, il a souligné la nécessité « d’une application harmonisée » du règlement européen sur les dérivés négociés de gré à gré (EMIR), ainsi que « d’une équivalence mutuelle des dispositifs régionaux, d’une coopération entre régulateurs et d’une concurrence équitable entre les différentes zones géographiques ».

Le colloque, qui a bénéficié de l’expertise de personnalités issues du monde académique et de l’industrie financière, mais aussi de représentants d’institutions européennes, s’est articulé autour de deux sessions :
- la première, sur le trading, la fragmentation, la technologie et les risques associés ;
- la seconde, consacrée au post marché et aux initiatives réglementaires en cours.

Enfin, la table ronde conclusive a été l’occasion d’un débat sur les stratégies de l’industrie face aux nouveaux risques et sur les enjeux à venir en matière de régulation.

www.amf-france.org/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Rentabilité technique des organismes d’assurance-vie et mixtes établis en France

Synthèse de l'analyse de la rentabilité technique des organismes d'assurance-vie et mixtes établis en France, publiée par l'ACPR. - Le secteur de l'assurance-vie a collecté 137 Mds€ de primes en 2017 et a dégagé 6 Mds€ de résultat technique. - Les contrats d'épargne en euros continuent à représenter la plus grande partie du chiffre d'affaires (54% du total) et du résultat technique (55%). Pour autant, compte tenu de la conjoncture actuelle de taux d'intérêt, les assureurs favorisent la...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Marché des obligations vertes et sociales : une dynamique soutenue en 2018

Selon  les chiffres de Dealogic, un montant total de 149 Mds€ a été émis par plus de 300 émetteurs, avec en tête la Chine à 16%, les États-Unis à 14%) et la France à 11%. Crédit Agricole CIB est convaincue que cette tendance se poursuivra en 2019 et table sur 180 Mds€ d'émissions nouvelles. « Le volume continuera à croître et devrait atteindre un montant de 180 milliards en équivalent euros en 2019, notamment grâce à l'activité des émetteurs asiatiques et des sociétés non financières. En 2018,...