Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Trou noir pour l'économie française »

BE - Culture & Société
ABONNÉS

L’analyse deChristopher Dembik, Analyste Financier chez Saxo Banque

Après la croissance nulle du premier trimestre, les nouveaux indicateurs macroéconomiques confirment le net décrochage de la France, au niveau mondial mais aussi au sein de l’Union monétaire.

Les PMI ont rechuté en phase de contraction tandis que l’indice du climat des affaires en mai est ressorti stable à 94 points, soit 6 points en-dessous de sa moyenne de long terme. Tout cela conforte l’idée qu’il n’y aura certainement pas d’accélération de la croissance au deuxième trimestre.
L’objectif officiel du gouvernement d’une hausse du PIB de l’ordre de 1% cette année ne sera vraisemblablement atteint que grâce aux effets d’une accélération de l’activité au niveau mondial, celle-ci étant attendue à 3,5%.

La séquence du pacte de responsabilité, qui a pu un temps rassuré les chefs d’entreprise, semble désormais terminée. Tous les moteurs de la croissance sont en panne, en particulier la consommation des ménages qui est pourtant habituellement très résiliente.
Le geste fiscal du gouvernement envers les ménages les moins favorisés risque d’avoir un effet marginal pour relancer la consommation car la crédibilité de la parole politique est entamée. Craignant des hausses d’impôt à venir, les ménages concernés par cette mesure vont plutôt épargner que consommer. L’économie française entre progressivement en territoire inconnu, avec une difficulté perceptible des pouvoirs publics à relancer l’activité et à restaurer la confiance des agents économiques.

L’erreur originelle de l’actuelle majorité fut de croire, à tort, que le phénomène économique à l’œuvre était avant tout cyclique alors que le pays fait face à la plus grave crise depuis l’après-guerre et entre progressivement dans une phase de stagnation.
La seule mesure réellement susceptible d’avoir un impact de moyen terme sur la croissance, à savoir le pacte de responsabilité, tarde à être mise en application, retardant d’autant l’effet vertueux sur les indicateurs macroéconomiques.

On notera que le pacte de responsabilité est bien-sûr insuffisant en termes de réformes, de nombreux chantiers doivent être abordés, comme la politique du logement, la carte hospitalière, le régime des retraites et de l’assurance chômage, pour envisager de renouer avec une croissance créatrice d’emplois et qui puisse permettre au gouvernement d’atteindre ses objectifs de baisse du chômage.

http://fr.saxobank.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...