Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier : les investisseurs non-européens s’intéressent à la France, l’Europe Centrale et les pays périphériques

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

DTZ Research publie son analyse du marché de l’investissement en Europe qui fait apparaître un volume d’investissement en immobilier d’entreprise à 32,2 Mds€ au 1er trimestre 2014, en progression de 11% en un an. De nombreuses transactions d’un montant unitaire supérieur à 500 M€ ont été enregistrées au 1er trimestre 2014, pour un volume total de 4,6 Mds€.

Cette performance, la meilleure enregistrée pour un 1er trimestre depuis 2008, confirme le redressement du marché en Europe.

Magali Marton, Directrice des Etudes et co-auteur de ce rapport commente : « Le Royaume-Uni demeure le marché le plus actif au 1er trimestre 2014 avec 11,2 Mds€ investis, en hausse de 32% en un an. Avec 9,4 Mds., l’Allemagne a quant à elle enregistré une croissance encore plus importante (+43% en un an). La France affiche en comparaison un bilan bien plus modeste avec seulement 3,8 Mds€  (+8% en un an). En dehors des 3 marchés « core », les marchés périphériques -Irlande, Italie et Espagne - ont continué d’attiser l’appétit des investisseurs étrangers, et les volumes d’investissement ont doublé en un an pour atteindre 2,6 Mds€ au 1er trimestre 2014. »

Les actifs de bureaux ont représenté 46% du volume total avec 14,9 Mds€ investis au 1er trimestre 2014, en deçà de la moyenne trimestrielle de 2013 (17,6 Mds€). La hausse la plus significative a été enregistrée sur le segment des locaux mixtes avec un volume d’acquisitions de 4,8 Mds€ à comparer à 2,2 Mds€ au 1er trimestre 2013. L’essentiel de l’activité de ce marché est concentré sur le Royaume-Uni (2,3 Mds€) et l’Allemagne (1 Md€). Les actifs de commerces ont totalisé 7,4 Mds€, dont la moitié investi dans les centres commerciaux (3,8 Mds€).

Conclusion de Kasia Sielewicz, co-auteur de l’étude et manager de la Recherche Investisseurs de DTZ Research : « Selon nos prévisions, la bonne dynamique du 1er trimestre devrait perdurer tout au long de l’année ; les capitaux à investir en Europe sont orientés à la hausse. La contraction du marché sur le segment « prime » saturé et devenu trop cher pour certains investisseurs, devrait les conduire à s’intéresser aux actifs et aux marchés secondaires. Dans ce contexte, nous prévoyons un volume d’investissement de 150 Mds€ en 2014, en hausse de 5%, et 160 Mds€ en 2015»

www.dtz.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation