Connexion
/ Inscription
Mon espace

Perspectives économiques et financières Mai 2014 de Schroders

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Keith Wade, économiste en chef de Schroders. 
Extrait des principaux points marquants. 


Les États-Unis mènent la reprise, mais la locomotive du monde ralentit

L'activité économique des États-Unis a pris la tête des pays développés dans la reprise mondiale, après un hiver rigoureux. Même si cela constitue  une nouvelle encourageante pour la croissance mondiale, l'économie américaine qui émerge apportera une moindre contribution au reste du monde que par le passé. Les signes de cette orientation apparaissent déjà ; malgré la reprise, le déficit commercial des États-Unis ne s'est pas détérioré comme à l’accoutumée.

Cela ne signifie pas une prévision de "stagnation" américaine ; bien que la baisse des dépenses de consommation constitue un élément en ce sens, nous observons une amélioration des échanges commerciaux des États-Unis. En revanche, une plus grande pression se fera sentir dans le reste du monde et en particulier sur les marchés émergents. Les pressions déflationnistes apparentes dans les récentes données de l’indice CPI  sont susceptibles de persister.


Royaume-Uni : Contrôler le marché du logement

Les prix de l'immobilier au Royaume-Uni sont de nouveau en forte hausse malgré une croissance très faible des revenus. Le faible niveau des taux d'intérêt et les diverses politiques de relances monétaires et budgétaires ont renforcé la confiance. Alors que la hausse des prix de l'immobilier est indicative d'une reprise de l'économie, des questions se posent autour de sa viabilité. Nous constatons que le manque chronique d’offre est à blâmer et nous estimons qu'il est temps pour le gouvernement d’agir sur le marché afin de fournir un supplément d’offre.


Afrique du Sud : Focus sur Zuma

Les élections qui se tiendront la semaine prochaine en Afrique du Sud devraient redonner la majorité à l'ANC en dépit des allégations de corruption. La course pour la seconde place pourrait influencer l'orientation future de la politique à un moment crucial alors que l’économie fait face à un marché du travail fébrile et des exportations anémiques. Des réformes sont nécessaires, mais loin d'être garanties.


Chine : Le dragon entame son déclin ?

La Chine a entamé son ralentissement et nous n’estimons pas qu’une relance significative soit probable. Jusqu'à présent, les mesures ont visé à soutenir l’activité plutôt qu’à permettre une réelle accélération.

   

Perspectives accessibles via www.schroders.fr rubrique "Notre recherche ".

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation