Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

L’aciériste américain AK Steel, un cas typique de rattrapage boursier

Très attentive aux cas d’investissement qui se distinguent de l’ensemble de la cote boursière par un potentiel de rattrapage significatif, l’équipe de Diamant Bleu Gestion propose un décryptage du titre américain AK Steel.

AK Steel est un producteur d’acier américain (acier laminé à faible teneur en carbone et à haute résistance, le plus utilisé aux Etats-Unis), une société suivie depuis plusieurs trimestres par Diamant Bleu Gestion.
La publication des résultats d’AK Steel il y a quelques jours, illustre parfaitement la dimension « value » recherchée par l’équipe de gestion : avec un prix de vente moyen de 1 096 $/ tonne, le prix de l’acier produit par AK Steel est en hausse de +3% depuis le début de l’année et de +6% depuis le 4ème trimestre 2013. A 1,3 million de tonnes, la production vendue par AK Steel renoue avec un niveau relativement élevé, tandis que des tensions sur l’offre d’acier commencent à émerger aux Etats-Unis.

Pour Hugues Le Maire, co-fondateur de Diamant Bleu Gestion et Président de Diamant Bleu Canada, « une telle situation paraissait encore inenvisageable par les analystes il y a seulement quelques mois. Pourtant, il était possible de l’anticiper. En effet, les cinq principaux clients d’AK Steel sont des poids lourds de l’industrie automobile américaine et internationale : Ford (8% des ventes d’AK Steel), GM (7% des ventes), Toyota (6% des ventes), Fiat (4% des ventes) et Daimler (4% des ventes). Or, nous constatons que les ventes de ces constructeurs automobiles, notamment américains et allemands, sont en forte progression. Le secteur automobile a initié un cycle de rebond qui profite à AK Steel ou d’autres aciéristes, comme US Steel. Ces profils de valeurs boursières permettent ainsi d’exploiter le potentiel du marché automobile, en investissant dans des actifs encore fortement décotés. Le ratio Price to Book d’AK Steel est proche est inférieur à 30% et le cours du titre a progressé de plus de 100% depuis mi-2013 ».

Jugée jusqu’ici peu compétitive, l’industrie de l’aciérie va tirer parti de l’amélioration de l’environnement économique global. « Les effets du niveau plus élevé de la croissance américaine en particulier, et mondiale en général, commencent à se faire sentir sur l’équation entre l’offre de la demande d’acier » conclut Hugues Le Maire.

www.diamant-bleu.com



 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation