Connexion
/ Inscription
Mon espace

Quartier Central des Affaires Paris : il n’y en aura pas pour tout le monde !

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Le QCA, composé du 8e arrondissement de Paris et d'une partie des 1er, 2e, 9e, 16e et 17e, est la vedette incontestée du marché de l’immobilier d’entreprise en ce début d’année 2014.
Avec près de 120 000 m² de bureaux pris à bail au cours du 1er trimestre, la demande placée réalise un bond de +89% par rapport aux trois premiers mois de l’année 2013. Le regain d’intérêt pour ce marché très prisé s’exerce alors même que l’offre en produits de qualité s’avère très rare.


Le meilleur résultat trimestriel depuis quatre ans

Avec un bond de +19% en moyenne en ce début d’année 2014, l’ensemble des marchés franciliens connaissent un bon départ. Mais, à l’échelle régionale, il s’agit d’un phénomène de rattrapage de la contreperformance de 2013, avec un niveau d’activité redevenu comparable à celui du 1er trimestre 2012.

Le QCA se distingue nettement en faisant beaucoup mieux que la plupart des autres marchés d’Ile-de-France. Il réalise, en effet, le meilleur résultat trimestriel depuis près de quatre ans ! Il concentre ainsi 23% de l’activité transactionnelle régionale, soit un poids très nettement accru par rapport à sa part de marché traditionnelle (16% sur une moyenne quinquennale 2009/2013).


Comment expliquer une telle performance ?

Certes, si la prise à bail du Tivoli (prestigieux ensemble immobilier aux pieds de la Gare Saint-Lazare, dans le 9e) et de ses près de 20 000 m² par un grand assureur, joue indiscutablement un rôle dans ce succès, elle ne suffit pas à expliquer les résultats du 1er trimestre 2014. Même si l’on en fait abstraction, l’activité transactionnelle aurait connu une hausse de près de 60%. C’est bien la preuve que le dynamisme des utilisateurs traditionnels du QCA continuent de dominer ce marché, même s’ils sont consommateurs de surfaces moins spectaculaires.



Une offre rare et très inégale en qualité

Les prix se sont beaucoup assagis au cours de l’année 2013 et il devient de plus en plus irréaliste d’espérer des ajustements significatifs supplémentaires. D’autant que tout le monde aura du mal à être servi car l’offre disponible est parcimonieuse : avec un taux de 5,4%, la vacance sur le QCA régresse encore par rapport à fin 2013 (5,6%) et se situe très en dessous de la moyenne régionale (7,3%). Rare, l’offre est en outre de piètre qualité.


Complément de l’étude, dont « De nouvelles livraisons très attendues » et « Des tensions en vue ? », sur

www.knightfrank.fr/up_fil/1397485846-CP_KF_QCA_1T2014.pdf

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation