Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Le cancer touche les plus défavorisés de la société »

ABONNÉS

Grand, regard clair, perçant, il déclare, avant même d'enlever sa parka : « Le cancer touche les plus défavorisés de la société »Jean-Paul Vernant est issu d'une famille de médecins. Il est onco-hématologue, « Je m’occupe des cancers du sang. Mon père et mon grand-père étaient médecins, une affaire de famille ! » remarque-t-il souriant. Après des études de médecine, externe, interne, chef de clinique, il choisit l'hématologie « parce que c'était une discipline relativement neuve et que j'espérais voir durant ma vie professionnelle des progrès se mettre en place. Je souhait ais être un des éléments de ce parcours, témoin et acteur de ces progrès. »


Aujourd'hui, l'immense majorité des malades guérissent

«Très précocement, j'ai pratiqué des allogreffes de moelle osseuse dans les leucémies aiguës. Il y a 40 ans, les seuls donneurs possibles étaient des frères ou des sœurs HLA compatibles. Maintenant, il y a plus de 20 millions de donneurs dans le monde qui acceptent de donner un peu de leur moelle par pur altruisme, pour sauver quelqu'un. » Mais rajoute-t-il enthousiaste, « maintenant, on peut faire des greffes avec du sang placentaire, avec des donneurs à moitié identiques. Dans le même temps, la chimiothérapie faisait des progrès considérables. Aujourd'hui, l'immense majorité des malades atteints de leucémie ou de lymphome guérissent. » Ce travailleur passionnant et passionné est aussi président du Conseil d’Administration de l'INTS (Institut National de Transfusion Sanguine).


Une mission confiée par le Président de la République François Hollande

Le Plan Cancer 2014 – 2019, annoncé par le Président de la République le 4 décembre 2012, a été élaboré sous le co-pilotage de la ministre des Affaires sociales et de la Santé et la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche.

Jean-Paul Vernant a reçu comme mission, à partir de l'évaluation des Plans Cancer précédents, de formuler des recommandations pour l'élaboration de ce nouveau plan. « Le cancer est la maladie qui est le plus soumise au problème des inégalités sociales. Un ouvrier présente deux fois plus de risques de mourir d'un cancer qu'un cadre entre 25 et 60 ans » confirme-t-il.

Fervent militant de l'hôpital public, il précise : « Pour moi, l'égalité face à la maladie est fondamentale. J'ai été immédiatement intéressé d'avoir la responsabilité de cette mission pour pouvoir actionner les divers leviers et mettre en pratique ce à quoi je pense depuis toujours : l’égalité des chances pour tous ».

Jean-Paul Vernant participe à la mise en pratique et au pilotage du Plan. Il est l’un de ses éléments de contrôle et de surveillance, l’opérateur étant l’INCA (Institut National Du Cancer). « Avec la prévention, nous éviterons 80 000 décès par an, cela représente tous les habitants d’une ville comme la Rochelle. Nos objectif sont d’informer les Français, non seulement en leur donnant en temps réel de l’information accessible à tous sur le site Internet www.e-cancer.fr, mais aussi en les faisant participer aux débats », lance-t-il avant de partir en vitesse. « Désolé, j’ai pas mal de travail en ce moment ».

Gaël de Vaumas  
Directeur de la rédaction de la publication 'Acteurs de Santé' - www.acteursdesante.fr/



Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation