Connexion
/ Inscription
Mon espace

3h18 par jour, le temps moyen qui fait défaut aux dirigeants pour accomplir leurs missions

BE - Culture & Société
ABONNÉS

American Express révèle les résultats de sa nouvelle étude menée avec Ipsos, sur les attentes et besoins des professionnels et dirigeants de TPE-PME. A l’heure où l’opinion prend conscience du rôle moteur que jouent ces acteurs dans la compétitivité de l’économie, la création d’emplois et le dynamisme des territoires, American Express a souhaité comprendre leurs attentes et leurs ressentis. Les résultats mettent ainsi en évidence un quotidien stressant (37%) et contraignant (29%) marqué par une conjoncture économique difficile et le sentiment d’un manque chronique de temps. Mais ils soulignent également un véritable enthousiasme (27%), un sentiment de liberté (27%) et une fierté (22%) qui expliquent que malgré les difficultés, près de 3 dirigeants de TPE-PME sur 4 choisiraient à nouveau de diriger une entreprise si c’était à refaire.

Malgré un quotidien et des perspectives difficiles, les dirigeants d’entreprise restent profondément attachés à l’aventure entrepreneuriale Au regard du contexte économique difficile, les dirigeants de TPE-PME se montrent inquiets.

En effet, interrogés sur les sentiments qui décrivent le mieux leur état d’esprit au quotidien, ces derniers citent avant tout le mot « stress » (37%). Un sentiment partagé par les dirigeants de TPE (39%) plus encore que les PME (28%).

Le deuxième sentiment le plus cité est celui de « contrainte » (29%), notamment dans le domaine du commerce (45%). La part de ces sentiments négatifs est telle que le découragement gagne même un dirigeant sur quatre, plus particulièrement dans les TPE (27% contre 15% des dirigeants d’entreprises de 50 à 249 salariés).

Un pessimisme qui va de pair avec le fait que les dirigeants de TPE sont les plus inquiets quant à l’avenir de leur entreprise : 46% des dirigeants d’entreprise de moins de 10 salariés émettent d’importantes réserves quant au maintien de l’emploi dans leur activité (contre 21% pour les entreprises de 50 à 249 salariés) et 70% d’entre eux quant à leur capacité à embaucher (contre 43% pour les entreprises de 50 à 249 salariés).

Néanmoins, si le quotidien des responsables d’entreprises est fait de stress et de difficultés, il est également source d’importantes satisfactions. Après les sentiments de stress et de contrainte suivent l’enthousiasme (27%), la liberté (27%) ou encore la fierté (22%).

Au premier rang des sources de satisfaction : la fierté de créer des emplois pour 84% d’entre eux. 70% des professionnels déclarent même qu’ils ne renonceraient pour rien au monde à leur liberté d’entrepreneur. Et quand on les interroge sur leur image auprès des Français, 60% des dirigeants de PME de 50 à 249 salariés pensent être perçus comme des privilégiés alors que 55% des structures de taille plus modeste (1 à 10 salariés) sont convaincues d’être perçues comme des professionnels qui devraient être davantage valorisés et soutenus.

Autant de motivations qui les confortent dans leur choix d’être responsables d’entreprises : alors même que 41% d’entre eux déclarent que leur vie quotidienne ne correspond pas à celle qu’ils imaginaient quand ils ont décidé de développer leur activité, près de 3 dirigeants d’entreprises sur 4 déclarent que si c’était à refaire, ils choisiraient à nouveau de diriger une entreprise.

Les professions libérales et les dirigeants de structures de 50 à 249 salariés, sans doute parce qu’ils sont les moins inquiets pour leur activité, sont les plus enthousiastes : respectivement 91% et 92% d’entre eux choisiraient à nouveau de diriger une entreprise.

3h18 par jour : le temps moyen qui fait défaut aux dirigeants pour accomplir leur mission

Parallèlement, interviewés sur leur rapport au temps, les dirigeants de TPE-PME ont estimé qu’il leur faudrait en moyenne 3 heures et 18 minutes supplémentaires par jour pour accomplir l’ensemble de leurs missions quotidiennes. Le sentiment de manquer de temps est surtout criant dans les plus petites structures (3h30 en moyenne nécessaires aux yeux des dirigeants d’entreprises de 1 à 2 salariés; contre 2h18 pour celles de 50 à 249 salariés).

A tel point que les dirigeants de TPE-PME sont une majorité à déclarer manquer de temps pour de nombreuses tâches clés liées au développement de leur entreprise. Une situation d’autant plus préoccupante en période de crise, où 60% d’entre eux se disent pessimistes quant aux perspectives de croissance de leur secteur d’activité dans l’année à venir. Recherche de financements (60%) et de collaborateurs qualifiés (56%), prospection de nouveaux clients ou marchés (55%), développement de leur réseau professionnel (53%) ou encore formalités administratives et trésorerie (50%) sont autant de tâches pour lesquels les dirigeants d’entreprise souhaiteraient disposer de plus de temps. Ils sont également 44% à manquer de temps pour réfléchir à leur stratégie de développement ou leur stratégie commerciale et 40% pour gérer leurs frais professionnels et ceux de leurs collaborateurs. Le manque de temps pour réaliser ces missions est particulièrement important au sein des TPE où les dirigeants peuvent logiquement moins facilement déléguer ces tâches. Des attentes multiples en termes d’accompagnement pour se concentrer sur leur cœur de métier.

Les domaines dans lesquels les dirigeants d’entreprises souhaiteraient pouvoir être plus accompagnés au quotidien sont nombreux et variés :

  • des besoins d’accompagnement pour les décharger de tâches complexes : les formalités administratives sont le domaine dans lesquels ils souhaiteraient le plus pouvoir être aidés (32%) notamment dans le domaine de la construction où les normes sont pléthoriques (45% des dirigeants de ce secteur citent ce domaine).

  • des besoins d’accompagnement pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier : le deuxième domaine sur lequel se concentrent leurs attentes est la prospection de nouveaux clients ou de nouveaux marchés (25%), suivi des conseils juridiques (19%) et du recrutement et de la formation de salariés (15% ; 20% dans la construction), du développement de leur réseau (11% mais 17% des professions libérales),

  • des besoins d’accompagnement en matière de gestion financière, tels que la gestion de la trésorerie (11% mais 17% des professions libérales), la recherche de financements (8%) et la gestion des frais professionnels (6%).   

     

Pouren savoir plus : http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2008641/Rapport_Ipsos_Etat_dEsprit_dirigeants_TPE_PME_avril_2014.pdf

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...