Connexion
/ Inscription
Mon espace

Vacances de Pâques : budget des Français en nette baisse

ABONNÉS

Synthèse des résultats du douzième baromètre Ifop/Mondial Assistance sur « les français et les vacances ».

 

1/ Des congés plus courts jumelés avec les ponts de mai

Seulement  23% des Français partiront en vacances lors des congés scolaires de Pâques, une tendance qui s’installe dans le temps :25% en 2012 et 22% en 2013.

Parmi ceux-ci, 41% indiquent partir lors des ponts du mois de mai. Il s’agit principalement des personnes des catégories socio professionnelles supérieures, franciliennes et exerçant des professions intermédiaires.

48% partent moins d’une semaine, confirmant la tendance déclarée l’année précédente avec 39% à Pâques.

Neuf sur dix déclarent ne pas changer de mode de transport suite aux récents événements climatiques.

 

2/ Budget fortement contraint et départs improvisés

Budget moyen en baisse de 25% : estimé à 600€ cette année, il s’élevait à 792€ en 2013. Il s’agit là du plus faible budget depuis 2011, toutes vacances confondues. Les budgets inférieurs à 300€ sont majoritaires et en hausse cette année (+9 points, de 20% à 29%), tandis que les budgets plutôt élevés (de 1200 à 2500€), diminue de 6 points (de 16% en 2013 à 10% en 2014).

31% des vacanciers réservent leur séjour à la dernière minute (+3 points v/2013) : manque de temps pour réserver à l’avance pour 22% et par la recherche de prix attractifs pour 21%. 37% se tournent sur les sites Internet de voyage permettant de comparer les prix et proposant de bonnes affaires.

 

3/ Si la France reste la destination privilégiée, l’Europe attire plus de Français chaque année

Pour 70% les départs en France restent majoritaires, mais perdent 5 points v/2013 au profit de l’Europe, privilégiée par 24%, par les plus jeunes à 33% des moins de 35 ans.

Pour les vacances de Pâques, 37% préfèrent la mer, même s’ils sont moins nombreux en 2014 (-5 points v/2013)  On observe que les jeunes délaissent les côtes pour se rendre à la campagne  (40% des 18 à 25 ans), et dans les capitales européennes (20%).

40% privilégient l’hébergement chez des proches et 18% la location d’appartement ou de maison, notamment les plus jeunes (35% entre 18 et 24 ans). Léger retrait de 4 points (21%) de l’hôtel,  des clubs vacances, qui ne sont que très peu choisis (1%) à cette période de l’année.

www.mondial-assitance.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation