Connexion
/ Inscription
Mon espace

SPGP: Point marché sur les IPO

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Par SPGP

Le mois d’aout a été marqué par une activité IPO relativement importante aux Etats-Unis et en Asie du Sud-Est, ce qui a notamment permis à Skylar de marquer une progression nette de plus de 3% sur les quatre dernières semaines, tout en gardant son régime de volatilité contenu en dessous de 5%.

Cédric Chaboud, gérant de la Sicav Skylar considère que les engagements de Ben Bernanke lors du symposium de Jackson Hole sont positifs pour un retour de l’appétit au risque et donc pour les IPOs. L’équipe de gestion a vu passer depuis quelques mois de nombreux filings de sociétés candidates à une IPO aux Etats-Unis (portant la liste d’attente à plus de 240 sociétés) avec des tailles d’opérations beaucoup plus élevées que les dernières années : 13 IPOs vont lever plus de $300m et 6 devraient lever plus de $1 milliard. Pour les grosses opérations, nous pouvons noter l’arrivée imminente de Chesapeake Oilfield Service, services parapétroliers ($850m de levée potentielle), Intelsat, plus gros fabricant de satellite au monde ($1,8 milliard), Coty, fabriquant de parfums ($700m) et Domus, holding d’agences immobilières comme Century 21 et Sotheby’s International Realty ($1 milliard). C’est le plus grosse liste d’attente depuis 2005 aux Etats-Unis.

La tendance sur l’Asie du Sud-Est est également très porteuse. Japan Airlines arrive en bourse en septembre en levant 6 milliards d’euros. L’Amérique Centrale s’ouvre à BBVA et Santander qui vont coter leurs filiales respectives au Mexique pour plusieurs milliards d’euros. Cédric Chaboud pense que ce cycle sera suivi rapidement par d’autres pays émergents et les pays européens qui affichent des listes d’attente colossales. Notons par exemple l’arrivée en bourse du troisième assureur allemand, Talanx, qui prévoit de mettre 25%-30% de son capital sur le marché pour une opération représentant environ 1 milliard d’euros ; l’arrivée fin septembre d’O2 Germany, filiale allemande de Telefonica pour 1 à 1,5 milliards d’euros ; la cotation sur le marché anglais de 20% du capital d’un des plus important opérateur téléphonique russe, MegaFon, pour 4 milliards de dollars, contrôlé par le milairs Alisher Usmanov.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation