Connexion
/ Inscription
Mon espace

Elles sont 1,2 million aujourd’hui, en 2040 elles seront 2 millions…

ABONNÉS

… en situation de dépendance.

Au moment de la préparation de la loi d’orientation pour l’adaptation de la société au vieillissement et afin d’éclairer les débats publics, laFondation Médéric Alzheimer*publie les résultats de son enquête Pated**, sur la perception du risque dépendance par les Français et les stratégies assurantielles ou patrimoniales mises en œuvre.

Comparée aux autres risques (santé, auto, etc.), la dépendance se caractérise par un décalage temporel important entre le moment où l’on s’assure, environ 58 ans, et le moment où le risque a une probabilité forte de survenir, environ 85 ans.

Il est par ailleurs difficile pour les individus de s’identifier à des personnes dépendantes (altérité de la personne) et donc d’appréhender cette dépendance de manière rationnelle. Parmi les Français de plus de 45 ans :

40% n’envisagent pas le risque de dépendance

- 15% font preuve de déni

66% n’ont pris à ce jour aucune disposition pour se prémunir de ce risque

Néanmoins, les individus qui ont une personne dépendante dans leur entourage sont plus sensibles à la question et 64% d’entre eux envisagent le risque d’être un jour dépendant. Cependant, même si tous les Français sont prévoyants et averses au risque, la proportion d’individus prêts à s’assurer ne dépasse pas 15%.

Dans ce contexte, une mobilisation accrue de la prévoyance individuelle pour financer le risque dépendance pourrait passer soit par l’instauration d’une assurance obligatoire comme pour la santé ou l’automobile, soit par une régulation publique active du marché visant à stimuler la demande (campagne de sensibilisation, politique de solvabilisation de la demande d’assurance par des instruments fiscaux, liquidification du patrimoine) ou une profonde évolution des produits d’assurance (harmonisation des produits, développement du viager, etc.).

Plus d’informations  www.fondation-mederic-alzheimer.org/Nos-Travaux/Nos-etudes

 

* La Fondation Médéric Alzheimer, créée en 1999, est la première fondation reconnue d’utilité publique entièrement dédiée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. La Fondation développe une vision globale, prospective de la maladie d’Alzheimer, en mettant en œuvre une approche pluridisciplinaire et décloisonnée des différents champs : biomédical, médico-social, juridique, économique… permettant d’appréhender la maladie dans toutes ses composantes, ainsi que sur le plan international.

**Enquête Pated, menée en collaboration avec TNS-Sofres, L. Arrondel et A. Masson del’Ecole d’Economie de Paris (PSE)

 

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation