Connexion
/ Inscription
Mon espace

Motivation et bien-être des salariés :  principal défi pour 38% des DRH français

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Toute entreprise doit s’adapter de plus en plus rapidement pour maintenir sa compétitivité. C’est encore plus vrai dans le contexte actuel. Les DRH (Directeurs des Ressources Humaines) jouent un rôle crucial pour mettre en œuvre la gestion du changement : ils se doivent d’accompagner au mieux les évolutions au niveau des collaborateurs pour maintenir motivation et implication. Une enquête réalisée par Robert Half, entreprise de recrutement spécialisé, révèle un top 3 des principaux défis rencontrés par les professionnels de la fonction Ressources Humaines.

  • 38% des DRH déclarent que la motivation et le bien-être des employés constituent leur principal défi.

Maintenir l’implication des collaborateurs n’est pas aisé alors que bien souvent, les attentes en termes de rémunérations (augmentation de salaire ou attribution d’une prime) ne peuvent pas forcément être satisfaites dans l’immédiat. Un rapport de confiance et de respect, une communication claire et transparente sont essentielles. Les DRH doivent également veiller à ce que l’esprit d’équipe soit entretenu et la pression soit remise à sa juste place.

  • Les modifications organisationnelles et la gestion du changement, 2ème défi pour 36%des DRH

Toutes les entreprises traversent des bouleversements. Ces situations conduisent souvent à des pertes de repères et de sens pour certains collaborateurs. Lorsque des modifications organisationnelles sont présentées aux salariés, il est important de transmettre une information de qualité, la plus transparente possible, tout en garantissant le respect et l’équité. Il convient d’instaurer un climat de confiance et être à l’écoute des attentes des salariés.

  • 30% des DRH affirment qu’ils sont largement confrontés à la gestion et à la résolution de conflits

Les conflits existent dans toute organisation. Ils peuvent cependant être nuisibles. Une ambiance de travail dégradée ou hostile entraîne souvent mécontentement et baisse de productivité. Si des mesures efficaces ne sont pas mises en œuvre rapidement, l’entreprise peut être confrontée à une hausse de l'absentéisme, un plus fort taux de roulement du personnel et un stress beaucoup plus important lié au travail, conduisant parfois à l’épuisement professionnel (burn-out).

La DRH a pour mission de gérer efficacement et équitablement les conflits quotidiens. Pour cela, elle doit aussi et surtout apprendre à les anticiper, les détecter et les comprendre en étant à l’écoute des salariés et en s’assurant des meilleures conditions de travail.

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...