Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le stress, et/ou le bien-être psychologique au travail

ABONNÉS

"Paradoxalement, de mauvaises conditions de travail peuvent générer un bien-être psychologique et de bonnes conditions un stress extrêmement négatif. Les dirigeants et salariés doivent maintenant apprendre à diagnostiquer leur stress et mesurer cette adéquation entre leur milieu et une DPT (Détresse Psychologique au Travail) ou un BEPT (Bien-être Psychologique au Travail)." explique Arnaud Knobloch, co-fondateur de Vadequa.

Vadequa, société spécialiste de la culture d'entreprise, soulève une notion méconnue au sein des entreprises, concernant les caractéristiques du stress qui peut provenir aussi bien d'un bon que d'un mauvais environnement de travail. Le stress au travail est subi par 13% de la population française. Loin de s'améliorer, le stress au travail sera la cause principale des problèmes de santé mentale au travail d'ici 5 ans (Source OMS 2013).

En cause, tous les bouleversements et les changements dans les tâches, les outils, la répartition des rôles au travail mais également les aspects psychologiques liés à la culture organisationnelle, la fréquence et la masse des informations, la reconnaissance professionnelle et les relations entre collègues et partenaires.

Quid de la santé psychologique au travail ?

La santé psychologique au travail est liée à la combinaison de deux aspects :

1. Le Bien-Être Psychologique au Travail (BEPT)

2. La Détresse Psychologique au Travail (DPT)

Ainsi, une détresse psychologique élevée n'indique pas nécessairement de mauvaises conditions de travail. Dans un cas, la DPT peut même être associée à un bien-être psychologique au travail fort. Car même si la situation de travail est stressante, elle n'est pas nécessairement mal vécue par la personne.

L'exemple de la promotion

Une évolution de carrière avec une meilleure position sociale et un meilleur salaire est généralement synonyme de bien-être pour une personne. Cependant, les nouvelles responsabilités et les attentes associées à ce nouveau statut peuvent être également sources de stress.

A l'inverse, un faible BEPT n'est pas nécessairement signe de risque, s'il est associé à une faible détresse psychologique au travail. Certaines personnes préfèrent ainsi conserver un statut de travail plus calme avec moins de responsabilités et un salaire plus bas pour éviter d'augmenter leur état de stress psychologique.

Gérer la santé psychologique des salariés grâce à la culture organisationnelle

Les salariés et dirigeants doivent identifier les axes de vigilance concernant les conditions de travail, ainsi que les axes d'amélioration afin de parfaitement mesurer et gérer cette santé psychologique. "Aujourd'hui, la plupart des outils de mesure des risques psychosociaux ne se focalisent que sur les aspects négatifs, sans prendre en compte l'adéquation entre BEPT et DPT. Ainsi, beaucoup de pistes sont ignorées et empêchent les entreprises d'accéder à des données et informations cruciales pour orienter leur développement et améliorer les choses." Arnaud Knobloch, co-fondateur de Vadequa.

Des axes simples peuvent être analysés et mis en place pour améliorer cette santé psychologique professionnelle : développer la reconnaissance dans son entreprise, faire participer les employés aux décisions ; améliorer les relations interpersonnelles...

L'harmonisation de la culture organisationnelle permet d'éliminer bon nombre de disfonctionnements dans l'entreprise. L'expérience montre que l'accumulation au quotidien de petits aléas mène progressivement l'entreprise à son déclin : baisse d'engagement des employés dans la vie de l'entreprise, ambiance lourde et conflictuelle, dépression, burn-out, etc.

Pour en savoir plus : http://blog.vadequa.com/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...