Connexion
/ Inscription
Mon espace

« J’me marre toujours,…

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

et cela depuis 20 ans, quand j’entends parler de la Transversalité ou de l’Interprofessionnalité comme de la future poule aux œufs d’or pour les CGPI, la planche de salut, la pierre philosophale, …. en un mot  l’Avenir des CGPI. Et encore plus quand je vois les grandes manifestations et les doctes conseils des professionnels du yaka dans nos revues professionnelles.

Au vu du combat que se livrent avocats et notaires, on peut imaginer ce que serait le sort des quelques 3 000 vrais CGPI, petits poissons, au vu des batailles que se livrent les grands requins que sont les ordres qui représentent ces professions ordinales.

Les notaires auraient des difficultés ? Oui.

Cela expliquerait leur virulence ? Oui.

Mais des avocats, il y en a aussi beaucoup qui ont faim.

Et des experts comptables avec leurs clients PME.

Qui sont les plus fragiles ? Les notaires, les avocats, les experts comptables ou les CGPI ?

Oui nous avons besoin parfois et même devons diriger nos clients vers un notaire ou un avocat, comme vers un expert-comptable.

Oui, nous pouvons avoir un lien privilégié voire amical avec l’un de ces professionnels « ordinaux ». Il pourra nous adresser des clients. Certains peuvent même partager des bureaux.

Mais il serait bien imprudent d’y voir une collaboration générale et « fraternelle ».  

Et il faut avoir les yeux bien fermés pour ne pas voir le développement de ces cellules qui s’ouvrent dans certains des cabinets de ces professionnels. »

Jean-Pierre Rondeau
Président  de La Compagnie des Conseils en Gestion de Patrimoine Indépendants

www.lacompagniedescgpi.fr



Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation