Connexion
/ Inscription
Mon espace

Emplois d'avenir la réaction du Président du Club des Entrepreneurs

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Par Guillaume Cairou, Président du club des Entrepreneurs et PDG du groupe Didaxis, 

« Non ce n'est pas toujours dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe... » mais l'incapacité de ce gouvernement à proposer des solutions innovantes pour notre compétitivité nous pousse à cuisiner avec les vieilles recettes.

Bien sûr les emplois d'avenir sont une solution dépassée, bien sûr les emplois d'avenir ne sont pas la solution que nous attendions d'un gouvernement fraichement élu pour restaurer la compétitivité de notre pays, mais comment ne pas voir que la situation économique et sociale de notre pays est de plus en plus compliquée  à vivre au quotidien pour les Français ?

 Les emplois d'avenir ne sont qu'un pansement mais un pansement nécessaire face à un gouvernement qui se révèle chaque jour plus incapable de surmonter les difficultés auxquelles notre pays est confronté, chaque jour plus incapable de relever les défis qui se présentent à nous.

Personne ne peut sérieusement affirmer que les "emplois d'avenir", présentés ce matin en Conseil des ministres, ne sont pas une version réchauffée des "emplois-jeunes" de l'ère Jospin. Comment ne pas voir que leur coût est extrêmement lourd pour la collectivité, alors que nous devrions réduire notre déficit ? Il est regrettable de voir qu'encore une fois, le Gouvernement est incapable d'innover et de prendre des décisions audacieuses dans l'intérêt de notre pays et de notre économie.

 Mais alors que 30% des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage, il est essentiel de favoriser l'emploi de cette génération laissée sur le carreau. Aussi, en tant que Président du Club des Entrepreneurs et PDG du groupe DIDAXIS, dois-je reconnaître, en toute transparence, qu'ils vont permettre de rassurer 150.000 personnes, 150.000 foyers dont les parents s'inquiètent pour l'avenir de leurs enfants.

Veillons toutefois à ne pas tomber dans le piège de la facilité tendu par le Gouvernement. Les emplois jeunes ne doivent pas servir à masquer les chiffres du chômage. Il faut garantir une formation solide aux jeunes, dans les secteurs d'avenir et éviter les effets d'aubaine potentiels.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nominations professionnels du droit

Bernard Cendrier, Senior Advisor opérationnel chez Deloitte Corporate Finance Il apporte à l'équipe animée par Charles Bédier son expertise et sa connaissance, notamment des secteurs de la chimie, du facility management et de l'énergie. Fort d'une expérience de plus de 30 ans, Bernard Cendrier a occupé différentes fonctions de direction chez Gaz de France, Estampille SA, Engie, Desk Finance M&A et Rhodia. En 2008, après la reprise de Rhodia par Solvay, il devient Directeur des Fusions &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Bpifrance signe une convention pour accompagner les entreprises à impact social

Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'innovation sociale, a signé avec Bpifrance une convention de partenariat d'une durée de 3 ans visant à renforcer leur coordination pour accompagner le développement et la croissance des entreprises à impact social. Représentant plus de 200 000 entreprises, 2,3 millions de salariés et près de 10% du PIB en France, ce secteur constitue un levier majeur pour répondre de façon concrète aux défis sociétaux d'aujourd'hui et...