Connexion
/ Inscription
Mon espace

Si la plupart des sociétés de gestion d’actifs saluent les avantages de l’IBOR pour le front-office,…

BE - Culture & Société
ABONNÉS

… elles n’ont pas pour autant de projet dans ce domaine à court terme, tel est lerésultat de l’enquête réalisée par SimCorp, spécialiste mondial de logiciels et services de gestion d’investissements pour le secteur financier, au cours d’un récent séminaire en ligne mené aux Etats-Unis et intitulé « Investments decisions based on incomplete data ? Where is your IBOR ? »

Principaux résultats de cette enquête à laquelle ont notamment participé 136 responsables buy-side issus de 79 sociétés de gestion d’actifs :

- L’IBOR est de plus en plus pertinent pour le front-office puisque 60% des répondants indiquent que ce sont principalement les gestionnaires de portefeuille et les traders qui en récoltent les avantages.

- Pour 94%, il est important que les dirigeants de l’entreprise mesurent tout l’intérêt de l’IBOR pour obtenir une vue intraday des opérations de trading et de gestion de portefeuille.

- 95% reconnaissent l’importance d’avoir accès à la demande aux calculs de portefeuille pour l’ensemble des classes d’actifs mais pour autant, ils ne sont que 46% à déclarer être en mesure de produire un aperçu instantané des positions intraday.

- Pour 63%, le front, le middle et le back-office ne partagent pas un même ensemble de données de position en temps réel.

- 58% indiquent qu’ils n’ont pas de projet d’IBOR en 2014.

« La mise en place d’un IBOR est un projet d’entreprise devant fédérer tous les acteurs concernés au sein des sociétés. Une étude récente montre qu’en se dotant de fonctionnalités de gestion d’actifs améliorées, les établissements financiers obtiennent des gains de productivité et de rentabilité qui génèrent entre 51 et 242 points de base de l’alpha retenu. C’est bien là la  preuve que l’IBOR n’est pas juste la dernière tendance à la mode de cette industrie", commente David Kubersky, directeur général de SimCorp pour l’Amérique du Nord.

www.simcorp.com/product

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...