Connexion
/ Inscription
Mon espace

Combiner des facteurs ESG à l'expertise en actions SmartBeta

ABONNÉS

 

Dans le dernier numéro en date de la publication ESG Insight d’AXA IM « A responsible investment approach to smart beta equity investing », les analyste du groupe montrent que les exigences ESG peuvent non seulement être compatibles avec l'investissement SmartBeta, mais que la combinaison des deux approches peut t également améliorer les rendements ajustés du risque. 

AXA IM a en effet construit un portefeuille en actions SmartBeta ESG qui, testé rétroactivement, affiche une performance brute annualisée de 3,22% après cinq ans de maturité, surperformant l'indice MSCI World qui génère une performance de 0,84% sur la même période. En outre, le portefeuille ESG surperforme le portefeuille-type en actions SmartBeta et le MSCI World tant au niveau global ESG qu'au niveau des sous-facteurs E, S et G pris individuellement. Il affiche une volatilité annualisée plus forte (17,47%) que celle du portefeuille-type d'actions SmartBeta (16,08%), mais bien moindre que celle du MSCI (19,56%).   

En termes d'allocation sectorielle, l'ajout des filtres ESG a permis de réduire l'exposition du portefeuille ESG aux secteurs de l'énergie et des biens de consommation de base relativement au portefeuille-type en actions SmartBeta. La moindre exposition à l'énergie s'explique par les controverses environnementales dans ce secteur, tandis que celle aux biens de consommation s'explique par les controverses dans ce secteur liées à la relation client et à la gestion de la chaîne d'approvisionnement. A l'inverse, l'ajout des filtres ESG a généré une surpondération des secteurs de la finance, de la santé et des technologies de l'information.

L'allocation géographique par pays reste très similaire dans les trois univers (SmartBeta ESG, portefeuille-type SmartBeta, MSCI World).

Pour construire son portefeuille en actions SmartBeta ESG, AXA IM s'est inspiré de son portefeuille-type en actions SmartBeta, en passant l'univers d'actions internationales à travers 4 filtres : durabilité des bénéfices, volatilité, spéculation et distress. Ce processus permet de réduire l'exposition du portefeuille aux sources de risques non compensés. Le portefeuille est ensuite diversifié pour limiter la forte concentration en grandes entreprises, ce qui est parfois le cas dans les indices pondérés à la capitalisation boursière traditionnels, tout en limitant l'impact en termes de liquidité des méthodes alternatives de pondération.

La pondération du portefeuille-type en actions SmartBeta a ensuite été ajustée en fonction de la note ESG de chaque action, sur la base de différents facteurs ESG, notamment les risques environnementaux, la santé et la sécurité, la restructuration, la relation avec les clients et les fournisseurs, l'audit, le contrôle et la transparence financière, et les facteurs de controverses (tels que droits humains, chaine de l'offre, corruption…). Les entreprises dont les profils ESG étaient les moins bons ont été exclues du portefeuille alors que les mieux notées ont augmenté leur poids.


Au final, le portefeuille-type SmartBeta ESG possède 399 lignes, alors que le portefeuille-type en actions SmartBeta en possède 465 et le MSCI World 1593.   

www.axa-im.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection diversifiée bat à nouveau le CAC40

Les incertitudes politiques, la hausse des taux aux Etats-Unis, la perspective d'un ralentissement économique mondial et la guerre commerciale sino-américaine brouillent les cartes. Dans ce contexte où l'imprévisibilité règne, les marchés ont tout de même rebondi. Notre sélection en a profité. Depuis la dernière mise à jour (le 6 décembre), notre sélection s'est adjugé 1,6 %. C'est mieux que le Cac 40 dans la période : + 0,5 %. Cette relativement bonne tenue d'ensemble, en dépit de l'étonnante...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Emergence sélectionne Inocap Gestion pour son 18ème investissement

Le fonds d'accélération de Place Emergence apporte son soutien au monde des PME et ETI innovantes à forte croissance et alloue 50 M€ au fonds Quadrige Europe Midcaps, géré par Inocap Gestion. Lancé en décembre 2015, Quadrige Europe Midcaps a pour objectif de rechercher une performance supérieure à l'indice Stoxx Europe Ex UK Small dividendes réinvestis sur une période recommandée de placement d'au moins 5 ans grâce à une sélection d'entreprises européennes qui placent l'innovation au cœur de...