Connexion
/ Inscription
Mon espace

2013 en demi-teinte pour l’industrie des Cleantech en France

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Une année satisfaisante, malgré un ralentissement dans certains secteurs lié aux incertitudes sur le maintien des incitations publiques 

  • 319,4  millions € investis, 81 entreprises financées

  • La moitié des montants investis au bénéfice de jeunes entreprises technologies

  • Montée en puissance du financement de l’efficacité énergétique

  • Perte de vitesse du financement des énergies renouvelables

 

Le Club Cleantech de l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC), vient de publier son baromètre des levées de fonds Cleantech en France en 2013, en collaboration avec le site GreenUnivers et EY (anciennement Ernst & Young).

319,4 millions € ont été investis par les membres de l’AFIC en 2013 dans 81 entreprises du secteur des Cleantech en France. Un montant en baisse par rapport aux 423,1 millions € investis en 2012, année qui toutefois avait été marquée par quelques très grosses opérations. Gommé de ces opérations exceptionnelles, le montant 2013 s’avère donc satisfaisant comparé aux 182,4 millions € de 2010, et aux 262,6 millions € de 2011.

Le nombre d’entreprises financées en 2013 (81) rejoint le niveau de 2010 (82), après le creux de 2011 (64) et la reprise de 2012 (73). Depuis 4 ans, date la création du baromètre Cleantech de l’AFIC, ce sont près de 1,2 milliard € qui ont été investis par les acteurs du capital-investissement français dans 300 entreprises.

Investissements par stade de maturité

Signe positif en 2013, près de 50% des montants investis en 2013 (152,5 millions €, 47,7% des investissements) correspondent à des opérations de capital-innovation ou d’amorçage, venus financer de jeunes entreprises du secteur fortement technologiques.

Nouveauté en 2013, quelques opérations ont franchi le seuil des 10 millions d’euros.

Plus du quart des montants ont été affectés à des opérations de capital-développement (83,2 millions €, 26%), et près de 20% à des opérations de transmission (57 millions €, 17,8%).

Investissements par secteur

Tous les secteurs des Cleantech ont bénéficié de financement en 2013.

Les secteurs de l’efficacité énergétique et du recyclage concentrent chacun un peu plus de 22% des financements. Les secteurs innovants porteurs d’avenir ont trouvé des financements, comme le stockage d’énergie, les smart grids ou la chimie verte. Le dynamisme de ces filières est également porté par le soutien des pouvoirs publics qui ont institué le Concours national d’innovation visant à identifier et cofinancer les projets innovants dans 7 ambitions définies par la Commission Innovation présidée par Anne Lauvergeon, dont 3 consacrées aux Cleantech : le stockage d’énergie, la chimie du végétal et le recyclage de matières, confirmant qu’il s’agit là d’un enjeu national.

Le solde des montants investis l’a été dans les énergies renouvelables (18%), le secteur du traitement de l’eau, de l’air et du sol (12,5%), celui des transports (9,3%), et 15,2% dans d’autres secteurs.

Le secteur des énergies renouvelables qui représentait 55% des investissements en 2010 a souffert de conditions de marché dégradées suite aux remises en cause des mécanismes publics de soutien à cette industrie, et également des dispositifs d’achat d’énergie verte. Parallèlement le marché du véhicule électrique a décollé plus lentement que prévu, et le modèle de financement de la rénovation énergétique des bâtiments reste à définir alors que la loi de programmation de la transition énergétique a été repoussée.

Philippe Martin, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, invité du Club Cleantech AFIC lors de sa soirée annuelle de remise des prix 2014 le 11 février dernier a déclaré : « Faire de la France la Nation de l’excellence environnementale en Europe et dans le monde est l’une des priorités du quinquennat. La transition écologique et numérique n’est pas seulement un impératif pour la survie de notre planète, c’est aussi une stratégie de compétitivité et d’innovation pour la France, au service du redressement du pays et de son économie. … Il s’agit d’orienter les capitaux privés vers les investissements nécessaires à la transition écologique. Une mobilisation globale est nécessaire. C’est l’enjeu de la conférence bancaire et financière de la transition écologique annoncée par le Président de la république pour le printemps 2014. »

Sophie Paturle, Présidente du Club Cleantech AFIC souligne qu’ « Après une année 2013 en demi-teinte, 2014 s’annonce plus encourageante : reprise de la croissance à l’échelle mondiale modalités de soutien à la transition énergétique, amélioration de la fiscalité pour les investisseurs induite par la loi de finances, impulsion des pouvoirs publics pour la rénovation énergétique des bâtiments. Dans cette optique, le Club Cleantech AFIC confirme sa vocation de promoteur du rôle des investisseurs en capital dans le développement des éco-filières industrielles de demain et intègre les objectifs nationaux dans ses réflexions et ses actions. »

A l’occasion de la sortie de son baromètre annuel le Club Cleantech AFIC, en collaboration avec le site GreenUnivers et EY (anciennement Ernst & Young), a décerné un prix à 3 entreprises pour le premier tour, le partenariat et l’acquisition de l’année. Cette année les lauréats sont :

  • Prix Cleantech du Meilleur Premier Tour de Table d’une PME Innovante : Thomas Samuel, Sunna Design.

  • Prix Cleantech du Meilleur Partenariat PME Innovante / Grand Groupe : McPhy Energy (partenariat réalisé avec Enertag).

  • Prix Cleantech de la Meilleure Acquisition d’une PME Innovante par un grand groupe : Gildas Sorin, Novaled (acquisition par Samsung).

L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) a créé le Club Cleantech AFIC pour fédérer la part croissante de ses Membres Actifs dans les Cleantech (entreprises dédiées aux énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique, aux transports, au traitement eau-air-sol, au recyclage), et pour promouvoir les éco-industries en France et à l’étranger.

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...