Connexion
/ Inscription
Mon espace

IPD publie son indice de performance des OPCI RFA

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

IPD publie son indice de la performance des OPCI RFA pour le premier semestre 2012, en partenariat avec l’ASPIM. L’indice présente au un rendement global de 2,9% qui reflète la performance enregistrée au cours des 6 premiers mois de cette année. Sur la recommandation du Comité de l’Indice OPCI-RFA, la segmentation retenue se base sur le taux d'endettement bancaire, soit la dette bancaire rapportée à la valeur brute du véhicule au 30 juin 2012.

Une telle segmentation permet aux investisseurs de comparer le rendement global des véhicules selon leur niveau d’endettement, une des composantes inhérentes à la stratégie choisie pour un fonds. Les véhicules dont l’endettement bancaire excède 50% de leur valeur brute enregistrent un rendement global de 4,9% sur la période. Ces 11 véhicules surperforment ainsi ceux sans effet de levier (20) et ceux dont le niveau d’endettement bancaire est compris entre 0 et 50% (36). Ils présentent des rendements globaux respectifs de 2,8% et 2,7%. Cette performance plus élevée des véhicules à fort effet de levier se confirme sur un an (période de fin juin 2011 à fin juin 2012) avec un rendement global de 9,4%.

L’Actif Net (AN) total de l’échantillon est de 9,1 milliards d’euros à fin juin 2012 contre 6,3 milliards d’euros à fin décembre 2011, soit une augmentation de 45% du périmètre analysé. La valeur d’expertise des actifs immobiliers sous-jacents, au 30 juin 2012, s’élève à 14 milliards d’euros.

Sur les 67 véhicules présents au 31/06/2012, 52 sont des OPCI RFA dédiés, représentant ainsi 82% de l’AN total. De fait, 15 sont des OPCI RFA non dédiés. En moyenne, sur le périmètre analysé, la poche immobilière par OPCI est constituée de 20 actifs (i.e. actifs contrôlés et gérés par le véhicule, que la détention soit directe ou indirecte). A fin juin 2012, seuls 18 véhicules sont mono-actifs.

Parmi les sociétés de gestion d’OPCI qui contribuent à cet indice, trois nouveaux établissements ont rejoint l’échantillon pour cette cinquième publication (ci-après soulignés) : AEW Europe SGP, Amundi Immobilier, ARCHON Group, AXA Real Estate SGP, BNP Paribas REIM, BSG France, Ciloger, CORUM Asset Management, Crédit Agricole Immobilier (Unibiens), GE REM, Paref Gestion, Perial Asset Management, Primonial REIM, Sofidy, STAM- Europe, La Française AM, Vendôme Capital Partners et Viveris REIM.

L’accroissement du périmètre analysé vient renforcer la pertinence de cet indice, qu’IPD estimait déjà comme représentatif du marché des OPCI RFA investis en France. D’un point de vue méthodologique, la performance affichée traduit l’évolution de l’Actif Net, nette de dépenses en capital et distribution comprise. Les données nécessaires à la production de cet indice sont transmises à IPD par les sociétés de gestion après qu’elles-mêmes les aient établies conformément aux exigences réglementaires et comptables.

L’OPCI RFA (Organisme de Placement Collectif Immobilier à Règle de Fonctionnement Allégé) est un produit immobilier dont au moins 60% des actifs est investi en immobilier, avec une liquidité renforcée à concurrence d’au moins 10%, ainsi qu’une fiscalité plus souple et mieux adaptée. Comme pour l’ensemble des indices produits par IPD, un comité scientifique, le Comité de l’Indice OPCI-RFA assure sa bonne gouvernance. Formé de représentants d’IPD, de l’ASPIM et de personnalités qualifiées de l’industrie des OPCI, il a pour fonction essentielle de fournir des recommandations et des suggestions sur les aspects liés à la nature et l’exhaustivité de l’information communiquée au marché.

La publication de ce type d’indices est conforme au rôle que s’est fixé IPD de contribuer à la transparence des marchés immobiliers et d’apporter tous les outils complémentaires à l’analyse de performance des actifs sous-jacents. IPD réalise depuis 1989 des indices de fonds que l’on retrouve désormais en Allemagne, Australie, France, Italie, Portugal, Royaume-Uni, dans les Pays Nordiques, ainsi qu’au niveau paneuropéen. En France, IPD produit depuis 2010 l’indice de performance des OPCI RFA en partenariat avec l’ASPIM qui a souhaité s’associer à cette initiative en tant que représentant des sociétés de gestions d’OPCI.

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif

Au cours des douze semaines ayant précédé la mise à jour du 30 octobre dernier, notre sélection avait connu un trou d'air inhabituel. Grâce à un beau mois de janvier 2019, elle parvient à grappiller 0,4 %. Ce n'est pas spectaculaire, mais la période sous revue inclut une fin d'année 2018 calamiteuse. Si notre sélection de fonds de société de gestion entrepreneuriales s'est relativement bien comportée, c'est essentiellement à mettre au crédit de GemEquity. Le fonds s'est réveillé, dans le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Tribune] Epargnants : jouer la carte du non-coté et de l'immobilier en 2019

Par Bertrand Tourmente, fondateur d'Althos Patrimoine Après une année 2018 chaotique sur les marchés financiers, les investisseurs vont devoir être sélectifs en 2019 pour faire fructifier leur épargne. Quels sont les placements à éviter ? Quels sont ceux, à l'inverse, à privilégier ? Nous vous proposons un rapide tour d'horizon des solutions et des placements à privilégier cette année. Pour tout épargnant désireux de bien gérer son épargne et, surtout, la faire fructifier, la priorité est...