Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

77% des crédits immobiliers sont détenus par des couples fin 2013…

contre 14% pour les célibataires et 9% pour les divorcés/veufs et 38% des couples (mariés, pacsés, ou en concubinage) ont un crédit immobilier en cours, contre 18% des célibataires.

Tel est le principal résultat du 1er Observatoire « Les Français et le regroupement de crédits », réalisé autour du thème du couple et du crédit immobilier, par Bourse des Crédits, courtier en crédit immobilier et regroupement de crédits. « Le constat aujourd’hui est qu’un célibataire avec des revenus moyens et sans apport est difficilement finançable », analyse Arsalain El Kessir, Président-fondateur de Bourse des Crédits. « La conjoncture actuelle a exclu une grande partie des célibataires en France, sauf en cas de gros apports liés à des successions, des donations partages par exemple ».

Autres résultats de ce même Observatoire Bourse des Crédits :

- 54% des couples ont déjà contracté un crédit immobilier par le passé, contre seulement 16% des célibataires.

- 35% des personnes qui vivent en concubinage ont eu un crédit immobilier, contre 59% des personnes mariées et ou pacsées.

« Ces chiffres nous interpellent sur la disparition du primo-accédant, souvent de jeunes couples non mariés ou des célibataires, sur le marché de l’immobilier du fait du prix du logement », continue Arsalain El Kessir.

S’il n’y a pas de discrimination des établissements financiers envers des couples en union libre, lorsque ce dernier a les moyens de faire face à cette acquisition, au regard de la loi, les concubins sont des étrangers l'un pour l'autre : en cas de décès de l’un des deux, la personne restante n'héritera pas et la donation au dernier vivant n'est également pas réalisable, cette faculté étant uniquement possible pour les couples mariés.

www.boursedescredits.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation