Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le sort des éléphants, des rhinocéros et des tigres entre les mains de la Commission européenne

ABONNÉS

La Commission européenne a annoncé vendredi la tenue d'une consultation sur l'approche de l'UE dans la lutte contre le trafic de la faune sauvage. IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) a salué cette initiative, qui arrive à point nommé : le trafic d'espèces sauvages a en effet atteint des proportions alarmantes et compromet désormais la survie de nombreuses espèces animales, notamment celles des éléphants, des rhinocéros et des tigres.

Sonja Van Tichelen, Directrice régionale Union européenne d'IFAW, explique : « Nous sommes engagés dans une course effrénée pour sauver certaines des espèces animales les plus emblématiques du monde. Le trafic d'espèces sauvages est un problème complexe auquel il n'existe pas de solution simple. Nous nous réjouissons de constater que la consultation de l'Union européenne reconnaît la nécessité d'une approche globale et coordonnée pour protéger la faune sauvage. Si nous voulons sauver les éléphants et les rhinocéros pour les générations futures, nous devons établir un nouveau plan d'action européen afin de lutter contre le trafic d'espèces sauvages. Celui-ci devra comprendre des engagements contraignants permettant la création d'un fonds fiduciaire pour aider les États de l'aire de répartition des espèces concernées dans la lutte contre les braconniers et les trafiquants. » 

Le Parlement européen s'est clairement positionné en ce sens dans la résolution qui a été adoptée trois semaines plus tôt à une majorité écrasante.

« Nous nous réjouissons de voir l'Europe œuvrer aux avant-postes de la lutte contre la criminalité faunique. Mercredi dernier, trois rangers du Kenya Wildlife Service livraient aux parlementaires néerlandais des témoignages poignants sur les conditions dans lesquelles s'opère la lutte contre le braconnage sur le terrain. Jeudi dernier, la première destruction de stocks d'ivoire à grande échelle en Europe était organisée à Paris, au pied de la Tour Eiffel. Les chefs d'État du monde entier doivent en outre se réunir à Londres la semaine prochaine pour se concerter et adopter une position commune afin d'endiguer ce fléau grandissant. »

Kelvin Alie, Directeur du programme d'IFAW sur la criminalité liée aux espèces sauvages nous rappelle quelques chiffres : « Chaque année, 25 000 à 50 000 éléphants sont tués par les braconniers pour leur ivoire. Avec une valeur annuelle estimée à 19 milliards de dollars, le commerce illicite d'espèces sauvages compte parmi les activités criminelles les plus lucratives du monde, au même titre que le trafic de stupéfiants, la contrefaçon et la traite d'êtres humains. Plus de 41 tonnes d'ivoire de contrebande ont été saisies en 2013, soit la plus grande quantité confisquée en 25 ans. Loin d'être exceptionnelles, les saisies dépassant les 800 kilos sont désormais la norme. Si nous voulons sauver les éléphants, nous devons nous attaquer à chacun des maillons de la chaîne du trafic de l'ivoire, des braconniers aux consommateurs en passant par les trafiquants. »

Pour en savoir plus : www.ifaw.org

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...