Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les jeunes actifs face à la retraite

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

6ème édition du Baromètre Amundi /TNS Sofres 

L’enquête démontre que les salariés de 25 à 34 ans, fortement préoccupés par leur future pension retraite, sont conscients que leurs choix financiers d’aujourd’hui impacteront leur qualité de vie de demain.

Dans les faits, ils sont néanmoins très peu nombreux à préparer financièrement leur retraite et attendent de leur entreprise qu’elle les accompagne dans cette démarche.

Les jeunes actifs épargnent, mais le font-ils pour leur retraite ?
- 78% des 25-34 ans sondés en 2013 déclarent épargner, contre 86% en 2012.
- 73% des 35-44 ans épargnent, contre 67% l’année dernière.

Mais leur effort reste important : le taux moyen d’épargne représente toujours 13% du revenu mensuel des 25-34 ans et 14% pour les 35-44 ans.

Seulement 1 jeune sur 4 a commencé à préparer sa retraite en 2013 contre 1 sur 3 en 2012. Ils épargnent avant tout pour se prémunir face « aux coups durs », puis, pour financer leurs loisirs ou la réalisation d’un gros achat. La préparation de la retraite arrive en 3ème objectif d’épargne avec une moyenne de 6% de leur revenu net. 

L’âge idéal pour commencer à préparer leur retraite est également reparti à la hausse: de 29 ans en 2012, il est passé à 34 ans en 2013. Le sentiment d’être trop jeune pour 38 %, associé au manque de ressources financières, souvent mobilisés par un emprunt immobilier, constituent les freins majeurs à l’épargne retraite.

89% des 25-34 ans ne sont pas confiants vis-à-vis de l’avenir du système de retraite contre 82% en 2012 et seulement 64% en 2009. 80% estiment qu’il est urgent de réformer le régime des retraites.   
79% déclarent mal connaitre le montant cotisé pour le régime de retraite obligatoire. De plus en plus réalistes sur l’écart important qui existera entre le montant de leur future pension retraite et celui qu’ils jugent acceptable: ils souhaiteraient percevoir 73% de leur dernier revenus et s’attendent plutôt à un taux de 56%.

Seulement 14% des jeunes actifs détiennent un produit dédié « retraite » et 8% un PERCO. Le choix d’une solution retraite reste d’abord motivé par la sécurité du placement pour 64%, puis par sa performance pour 47%, par la souplesse du fonctionnement et la fiscalité. Comme l’an passé, l’aide de l’entreprise en matière d’information sur les solutions retraite arrive unanimement en tête pour 60%, suivi du conseiller financier et de l’Etat.
63% pensent même qu’une solution retraite devrait être obligatoirement proposée par leur employeur.

Parmi les jeunes actifs dont l’entreprise propose le PERCO, seuls 2 jeunes sur 5 l’alimentent. Ces derniers le font à 51% pour préparer leur retraite, 44% pour bénéficier de l’abondement de leur entreprise.  

41% des jeunes préfèrent une solution d’épargne bloquée pour éviter de « piocher » dedans avant leur retraite et 39% d’entre eux envisagent des solutions de placement à long terme d’au moins 10 ans.

 
Intégralité de l’enquête disponible via le service de presse : www.amundi-ee.com/part/home_retr#plus


  

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation