Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’étude HSBC sur « L’Avenir des Retraites » et… l’héritage

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Réalisée auprès de plus de 16 000 personnes dans 15 pays, l'étude HSBC montre que, globalement, 69% des retraités prévoient de léguer un héritage à leurs enfants, le legs moyen s’élevant à 148 205 US dollars.

- Un héritage sur cinq légué par des retraités d'aujourd'hui à leurs enfants devrait dépasser la somme de 390 000 US dollars.

- Un grand nombre d’actifs dans le monde prévoient de financer leur retraite grâce à un patrimoine reçu en héritage.

- 69% des retraités prévoient de léguer un patrimoine financier, alors que seuls 43% des actifs pensent en bénéficier.

- Les  retraités d'Inde et du Mexique sont les plus susceptibles de léguer un héritage, avec respectivement 86 et 84% des répondants déclarant qu'ils comptent léguer un patrimoine financier. En comparaison, ils ne sont que 56% aux États-Unis et 57% au Canada.


Par pays, montant moyen des héritages que pensent léguer les retraités

Australie          501 919 $                    

Singapour        370 966 $                    

Royaume-Uni   284 145 $                    

France             223 699 $                    

Taïwan             191 039 $                    

États-Unis        176 814 $                     

Canada             171 154 $                    

Hong Kong        145 943 $                    

Brésil                131 761 $                    

Mexique             96 347 $                     

Chine                 68 422 $                     

Inde                   47 775 $                     

Malaisie             38 814 $                     

Moyenne     148 205 $                    


L'étude montre également qu'un grand nombre de personnes n'attendent pas leurs vieux jours pour transmettre leur patrimoine à leurs proches :
38% ont déjà reçu des dons financiers ou des prêts de membres de leur famille, pour un montant moyen de 13 059 US dollars.


Le rapport a identifié 4 conseils permettant aux épargnants de s'assurer une meilleure retraite :

1. Ne pas précipiter son départ en retraite : 64% des retraités qui sont passés à temps partiel regrettent de ne pas avoir conservé leur emploi à plein temps plus  longtemps. Ce regret a des origines positives : une large partie considère le travail comme un moyen de rester physiquement et mentalement actif.

2.  Ne  pas  compter  sur  une seule source de financement pour sa retraite. Les  retraités d’aujourd’hui, qui ont  en  moyenne trois sources de revenus différentes, ont varié leurs sources de revenus, pour une meilleure répartition des risques associés.

3. Prévoir sa retraite en pensant à sa famille. Les  liens familiaux sont un élément majeur dans la planification de sa retraite et leur importance pourrait s’amplifier avec la nouvelle génération. Alors que 40% des retraités aspirent à voyager, 49% des actifs s’attendent à devoir soutenir financièrement des proches, y compris lorsqu’ils seront à la retraite. Cela concerne le soutien de leurs enfants, même adultes, ainsi que la prise en charge de parents âgés.

4. Être réaliste quant à ses dépenses à la retraite. 52% des retraités n'ont vu aucune baisse de leurs dépenses et 17% les ont même vues augmenter. Bien que l'allongement de l'espérance de vie soit aujourd'hui admis, l'augmentation de dépenses de santé avec l'âge semble peu prise en compte. On observe en effet une préparation insuffisante pour faire face à cette éventualité.

Outil d'enquête à disposition des particuliers www.hsbc.fr/lavenirdesretraites

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation