Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les aides territoriales, des dispositifs favorables aux entreprises et à la compétitivité

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Afin d’assurer le développement de leurs activités, les entreprises ont la possibilité de se financer de façon autonome ou par l’intermédiaire de soutiens privés. En période de crise, celles-ci peuvent néanmoins voir leurs projets contrariés lorsque les ressources viennent à manquer. Or, de nombreux dispositifs de financement public, à l’image de 6 000 aides territoriales, sont à leur portée pour soutenir leur croissance. Thomas Gross et Charles-Edouard de Cazalet, co-fondateurs du cabinet de conseil en financement Sogedev, dévoilent l’organisation de ces dispositifs et les bonnes pratiques pour en bénéficier. De nombreuses aides à proximité des entrepreneurs, des dispositifs encadrés.

De nombreuses aides à proximité des entrepreneurs
 
Avances remboursables, subventions, prêts bonifiés ou autres avantages et dont les taux peuvent varier en fonction de la taille et de l’implantation de l’entreprise… On estime ainsi à environ 6 000 le nombre de dispositifs disponibles sur le territoire français. Ceux-ci concernent les projets d'investissement immobilier, matériel et immatériel, à l’emploi et la formation ou encore à la croissance internationale. Depuis la loi de décentralisation de 2004, le financement des projets d’investissements des entreprises relève des collectivités territoriales. En effet, celles-ci disposent de fonds consacrés au soutien de l’économie locale, visant à encourager le développement des entreprises implantées
sur leur territoire. Chaque instance définit son propre règlement d’attribution, suivant ses objectifs.
 
Des dispositifs très encadrés
 
Bien que locales, ces aides sont régies par une double réglementation, nationale et européenne. En effet, elles sont soumises à un contrôle strict de l’Etat, afin d’éviter tout abus et de ne pas biaiser la concurrence au sein de l’Europe.
Pour prévenir tout manquement, la Région intervient malgré tout en véritable chef de file pour améliorer la gestion et la coordination de ces aides, à travers l’adoption du schéma régional de développement économique. En effet, elle supervise les différents programmes mis en place par ses soins, mais aussi par les communes, les communautés de communes et les départements. Elle en fait part ensuite à l’Etat qui, en dernier lieu, transmet un compte-rendu à la Commission européenne. Tout abus dans l’attribution des aides aux entreprises est sanctionné par l’Europe sous
la forme d’amende appliquée aux Etats.
 
Comment décrocher et sécuriser une aide territoriale ?
 
Les aides territoriales s’adressent aux entreprises en « bonne santé » et attestant d’un projet sérieux et porteur pour son lieu d’accueil. Il est nécessaire de bien identifier les programmes existants d’après la situation géographique de son projet, puis de les rechercher au niveau de sa région, de son département, de sa commune et éventuellement de son groupement de communes. Plusieurs dispositifs peuvent correspondre à sa situation et être cumulables, sauf mention contraire et seulement lorsque les objectifs sont différents. Il est ensuite nécessaire de bien définir son projet et ses impacts pour pouvoir en bénéficier pleinement. Il ne doit pas s’agir d’une dépense courante mais d’un projet encourageant l’économie et la compétitivité du territoire. D’autre part, il faut être conscient qu’un plan de développement peut avoir des répercussions sur l’organisation de son entreprise et ouvrir de nouvelles perspectives… Commence alors un vrai travail d’investigation pour identifier et définir tous les besoins… A titre d’exemple, l’achat d’une nouvelle machine peut nécessiter l’embauche de nouvelles recrues, ou encore un besoin de formation et de qualification en raison d’une technologie particulière… Passées ces deux premières étapes, l’entreprise doit ensuite engager une procédure administrative stricte et identifier le bon interlocuteur. L’institution en charge du programme identifié devra être officiellement informée des intentions de l’entreprise et de toutes
les phases de son projet de développement. A noter, les candidats peuvent également demander une « garantie juridique » pour sécuriser leurs dossiers de demandes et déterminer précisément les aides auxquelles ils peuvent potentiellement prétendre. Il est également essentiel de respecter la « règle d’incitativité » fixée par l’Europe. La
collectivité ciblée doit recevoir un courrier d’intention de l’entreprise, datant et expliquant son projet et sa volonté de faire appel à elle pour bénéficier d’un dispositif. Ce courrier d’intention doit absolument être adressé avant le démarrage du projet sous peine de ne rien obtenir par la suite. Si plusieurs collectivités sont visées, les demandes doivent être faites simultanément. La marche à suivre pour monter, déposer puis soutenir son dossier lui sera ensuite indiquée. Enfin, il est recommandé de faire le point sur le cumul autorisé pour l’obtention de plusieurs dispositifs.
 
Lorsque l’entreprise bénéficie de plusieurs sources de financement, elle doit définir le seuil et le bon pourcentage pour le cumul pour éviter ainsi tout contrôle et demande de remboursement ultérieur – exigé par l’Europe, l’Etat français puis la Région.
« Les aides territoriales constituent une véritable opportunité pour soutenir la croissance de nos entreprises et favoriser toujours plus la compétitivité made in France. Pour que ces dispositifs soient encore plus efficaces, il faut encourager les entrepreneurs en les sensibilisant à ces ressources et en les accompagnant ensuite dans les démarches. Les pouvoirs publics et les experts peuvent aller ensemble dans ce sens », commentent Charles-Edouard de Cazalet et Thomas Gross, Directeurs associés du cabinet conseil en financement public Sogedev.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...