Connexion
/ Inscription
Mon espace

« La croissance mondiale se consolide, les banques centrales restent à la manœuvre »

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Principales conclusions du point mensuel de gestion de Convictions AM – Décembre 2013

Monde

La croissance mondiale se maintient à un rythme annuel modéré de 2,5 à 3% et les indicateurs avancés confirment la reprise de l’activité.
Les banques centrales sont à la manœuvre pour gérer la liquidité et soutenir la croissance.
L’inflation est maîtrisée dans la majorité des pays avec une tendance à la désinflation dans les pays développés.
La baisse des prix de l’énergie, favorable à l’économie mondiale, devrait s’accentuer avec l’accord sur le nucléaire iranien.

 

Etats-Unis

Pour la future présidente de la Réserve Fédérale, Janet Yellen, une forte reprise permettra à la banque centrale de réduire les achats d’actifs (tapering).
Les interrogations des marchés sur le calendrier du tapering sont de moins en moins source de volatilité.
La croissance devrait progresser de 2,4% en 2014 selon le consensus des économistes.
Les résultats des entreprises restent orientés à la hausse et l’investissement pourrait s’accélérer.
Les négociations budgétaires entre Républicains et Démocrates devraient aboutir à un compromis pour éviter un nouveau shutdown (paralysie des finances publiques).


Europe
La reprise économique reprend doucement comme en attestent les indicateurs d’activité.
Les réformes engagées commencent à porter leurs fruits, la balance des comptes courants des pays du Sud s’améliore.
La BCE étudie de nouvelles mesures de soutien à l’économie telles que les achats directs d’actifs, une nouvelle baisse de ses taux directeurs, voire un taux de dépôts négatif.
L’Union bancaire et la gouvernance de la zone euro sont plus que jamais dépendantes du futur gouvernement allemand (CDU-SPD).
Les élections européennes pourraient susciter de nouvelles tensions politiques avec la montée en puissance des partis anti européens.

 

Japon
La Banque du Japon se tient prête à de nouvelles interventions pour atteindre l’objectif d’inflation fixé à 2%.
L’arrêt des stimuli budgétaires pèse sur les prévisions de croissance en 2014 qui n’excèdent pas 1,5%.
Les indicateurs d’activité sont bien orientés mais la hausse des salaires est un élément clé pour conforter la reprise.
Les réformes structurelles prévues par le gouvernement se font attendre.


Pays émergents

La stabilisation des prix des matières premières écarte les risques d’inflation.
La croissance des pays émergents devrait rebondir au second semestre entrainée par les pays développés.
La Réserve Fédérale est consciente du risque de fuite des capitaux dans les pays émergents si le rythme du ralentissement des achats d’actifs est trop important.
En Chine les réformes annoncées auront des effets positifs sur la consommation et le rééquilibrage de l’économie. Il faut continuer à surveiller le marché immobilier et l’évolution de la finance de l’ombre en Chine.

 

Stratégie d’investissement. Le contexte général reste favorable aux actifs risqués, et onobserve en effet :
- D’une part, la détermination des banques centrales à gérer activement la liquidité du marché tout en adressant la solvabilité du système bancaire (stress tests à venir de la BCE, levier de liquidité déterminé par la Réserve Fédérale américaine).
- D’autre part, une poursuite de la croissance mondiale sans accélération notable et une tendance désinflationniste marquée.

Dans ces conditions :

Nous restons positionnés sur les marchés actions en privilégiant en premier lieu les marchés européen et américain. Les résultats des entreprises sont toujours orientés à la hausse.

Les obligations à haut rendement devraient continuer à bénéficier de fondamentaux solides et le risque de défaut reste particulièrement contenu.

Les obligations subordonnées, bancaires ou d’entreprises, sont protégées par la volonté des émetteurs de maintenir des niveaux de notation élevés.

Nous restons positionnés sur des obligations de maturité courte car les obligations à long terme offrent un potentiel de valorisation limité.

Nos stratégies de couvertures optionnelles permettent de faire face à des baisses momentanées des marchés d’actions tout en permettant à nos investissements de refléter pleinement la vigueur de nos convictions.

www.convictions-am.com



Soyez acteur de la finance responsable !

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...